Monde

Fusillade à Las Vegas: 59 morts et 527 blessés

LAS VEGAS — Le shérif du comté de Clark, Joseph Lombardo, révèle que plusieurs livres de nitrate d’ammonium, un ingrédient utilisé dans la fabrication d’explosifs, ont été trouvées dans la voiture du tireur qui aurait tué 59 personnes et en aurait blessé 527 autres, dimanche soir, en ouvrant le feu sur la foule réunie pour un festival de musique country au centre-ville de Las Vegas.

Le tireur, Stephen Craig Paddock, 64 ans, de Mesquite au Nevada, avait 23 armes à feu dans sa chambre d’hôtel, ont indiqué les autorités.

Dans la maison du tireur, les autorités ont trouvé 19 autres armes à feu, des explosifs et des milliers de munitions.

L’homme perché au 32e étage d’un casino de Las Vegas a tiré de nombreuses balles en direction de la foule qui assistait à un spectacle en plein air, provoquant la fusillade la plus meurtrière de l’histoire moderne des États-Unis.

Des agents d’intervention d’urgence sont entrés dans la chambre d’hôtel du tireur, où ils ont constaté qu’il s’était enlevé la vie.

Le motif de l’attaque n’a pas immédiatement été précisé. Daech (le groupe armé État islamique) a cependant revendiqué l’attaque, affirmant que le tireur était un «soldat» qui s’était converti à l’islam il y a plusieurs mois. Il n’a cependant fourni aucune preuve à cet effet. Le FBI a toutefois indiqué que le tireur n’avait aucun lien avec le terrorisme international.

Eric Paddock, le frère du tireur, a décrit Stephen Craig Paddock comme un habitué des casinos qui obtenait souvent des chambres gratuites et des repas offerts par les maisons de jeu.

Il a affirmé que son frère disposait d’une fortune substantielle de plusieurs millions de dollars, incluant des actifs immobiliers.

Il a soutenu que Stephen Craig Paddock n’avait aucun intérêt pour la religion ou la politique. C’était un retraité qui n’avait aucun antécédent criminel.

Eric Paddock a déclaré au Orlando Sentinel qu’il était complètement stupéfait par ce qui s’est produit et qu’il n’arrivait pas à comprendre.

Le département de la Sécurité intérieure a précisé que rien ne permettait de croire que d’autres lieux publics aux États-Unis pouvaient être menacés.

Le chanteur country Jason Aldean était sur scène devant une foule de 22 000 personnes, dimanche soir, dans le cadre du Route 91 Harvest Festival, lorsque le tireur a ouvert le feu de l’autre côté de la rue depuis l’hôtel et casino Mandalay Bay.

Dans une déclaration à la nation, le président Donald Trump a qualifié l’attaque de «geste de mal absolu». «Dans des moments de tragédie et d’horreur, l’Amérique unit ses formes. Et elle l’a toujours fait», a-t-il déclaré avant d’ordonner que les drapeaux soient mis en berne.

Le président américain se rendra à Las Vegas mercredi.

Jason Aldean était au milieu d’une chanson lorsque les premiers coups se sont fait entendre. Une vidéo de la fusillade le montre arrêtant de chanter, la foule devenant silencieuse comme si tout le monde se demandait ce qui se passait. Le tireur a pris une pause avant d’envoyer une autre série de balles, faisant tomber de plus en plus de victimes au sol pendant que d’autres fuyaient en panique. Certains ont raconté s’être mis à l’abri derrière les comptoirs à friandises, tandis que d’autres ont rampé sous des voitures garées.

Kodiak Yazzie, 36 ans, raconte que la musique a cessé pendant un moment lorsque les premiers coups de feu se sont fait entendre, puis qu’elle a repris avant que les coups ne repartent de plus belle.

Des milliers de spectateurs ont alors tenté de fuir la scène. Monique Dumas, une résidante de la Colombie-Britannique, a raconté qu’elle se trouvait à six rangées de la scène lorsqu’elle a d’abord cru entendre une bouteille se briser, puis une série de coups qui ressemblaient à des feux d’artifice. Elle décrit sa fuite comme un «chaos organisé», alors que tous les spectateurs tentaient de quitter les lieux. «Il nous a fallu de quatre à cinq minutes, et pendant tout ce temps, il y avait des coups de feu.»

En plus de Stephen Paddock, les policiers ont pendant un certain temps recherché une femme — Marilou Danley, 62 ans — qui était possiblement sa colocataire. Ils ont par la suite déterminé que celle-ci n’avait rien à voir avec l’attaque.

Le shérif Lombardo a dit croire qu’il s’agissait d’une attaque menée par un «loup solitaire».

La police a fermé le boulevard généralement très occupé et les autorités fédérales et d’État ont convergé vers la scène au même moment où des dizaines d’ambulances transportaient les victimes touchées par les balles. Les salles d’urgence locales étaient remplies de victimes arrivées par ambulance. D’autres personnes ont transporté des blessés dans leur voiture jusqu’aux hôpitaux.

La police précise que deux policiers qui n’étaient pas en fonction et qui assistaient au concert font partie des morts, tandis que deux policiers en fonction ont été blessés. L’un d’entre eux est dans un état critique.

Quelques heures après la fusillade, Jason Aldean a écrit sur son compte Instagram qu’il était en sécurité, tout comme son équipe, ajoutant que l’incident avait été «plus qu’horrifiant».

«J’ai le coeur brisé que cela soit arrivé à des gens qui ne voulaient que profiter de ce qui devait être une soirée plaisante», a-t-il ajouté.

L’incident est survenu plus de quatre mois après un attentat suicide qui avait fait 22 morts pendant un concert d’Ariana Grande, à Manchester, en Angleterre. En novembre 2015, près de 90 personnes avaient été tués par des tireurs appuyant Daech (le groupe armé État islamique) à un concert de Eagles of Death Metal, au Bataclan, à Paris.

————

Quelques réactions

– «Mes condoléances et sympathies aux victimes et aux familles de la terrible fusillade à Las Vegas. Que Dieu vous bénisse.»

Le président des États-Unis, Donald Trump, sur Twitter

– «Les mots nous manquent, ce matin. Les Canadiens offrent leur appui et leur amitié aux victimes de Las Vegas et à la population américaine.»

Le premier ministre Justin Trudeau, sur Twitter

– «Je prie pour toutes les victimes innocentes et leur famille à Las Vegas — Céline… #LasVegas»

Céline Dion, qui poursuit sa série de spectacles à Las Vegas, sur Twitter

-«Profondément attristé en apprenant la nouvelle de la fusillade à Las Vegas, le pape François fait part de sa proximité spirituelle avec tous ceux affectés par cette tragédie insensée»

Le pape François, par le biais d’un télégramme