Monde

Les recherches se poursuivent en Californie

Les recherches se poursuivent en Californie
Photo: APThis photo provided by the Santa Barbara County Fire Department shows mud, boulders, and debris that destroyed homes that lined Montecito Creek near East Valley Road in Montecito, Calif., Wednesday, Jan. 10, 2018. Anxious family members awaited word on loved ones Wednesday as rescue crews searched grimy debris and ruins for more than a dozen people missing after mudslides in Southern California on Tuesday destroyed over a 100 houses, swept cars to the beach and left more than a dozen victims dead. (Mike Eliason/Santa Barbara County Fire Department via AP)

MONTECITO, Calif. — Plus de deux jours après les importants glissements de terrain qui ont ravagé la ville côtière de Montecito, en Californie, les recherches pour retrouver des personnes portées disparues devenaient de plus en plus difficiles, jeudi, et les espoirs de retrouver des survivants s’amenuisaient.

Les autorités ont confirmé la mort de 17 personnes âgées de 3 à 89 ans. Plus de 40 autres personnes manquaient toujours à l’appel.

Montecito est une enclave huppée de quelque 9000 habitants, au nord-ouest de Los Angeles. Des vedettes comme Oprah Winfrey, Ellen DeGeneres et Rob Lowe y habitent.

Des chiens spécialisés fouillaient les ruines de maisons auparavant luxueuses. Le secteur est maintenant recouvert d’une boue épaisse, de rochers, de voitures pulvérisées et d’arbres déracinés, une scène qu’un responsable local a comparé un champ de bataille de la Première Guerre mondiale.

Des dirigeants ont révélé tard mercredi que 59 maisons ont été anéanties et 446 endommagées.

Vingt-huit personnes ont été blessées, dont quatre qui souffrent de blessures graves. Certains secouristes sont tombés dans des bouches d’égouts et des piscines couvertes de boue.

Des pluies diluviennes se sont abattues tôt mardi matin sur les monts Santa Ynez, qui ont récemment été ravagés par des incendies. Les précipitations ont provoqué une coulée de boue monstrueuse qui a tout balayé sur son chemin. Des sinistrés ont raconté avoir été réveillés en pleine nuit par un grondement sourd semblable à celui d’un train de marchandises.

C’était la première fois en dix mois que des pluies aussi abondantes tombaient sur la région.

Seulement 10 ou 15% des résidants ont respecté l’ordre d’évacuation, et l’essentiel des dommages se sont produits là où l’évacuation était volontaire.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *