Monde

Des centaines d’enfants-soldats libérés au Soudan du Sud

Former child soldiers stand in line waiting to be registered with UNICEF to receive a release package, in Yambio, South Sudan Wednesday, Feb. 7, 2018. More than 300 child soldiers were released Wednesday by armed groups in South Sudan, the second-largest such release since civil war began five years ago. (AP Photo/Sam Mednick) Photo: AP

YAMBIO, Soudan du Sud — Plus de 300 enfants-soldats ont été libérés par des groupes armés au Soudan du Sud, mercredi, dans ce qui constitue la deuxième plus importante libération de ce type depuis le début de la guerre civile, il y a cinq ans.

La cérémonie de «dépôt des armes» pour 87 filles et 224 garçons est la première étape d’un processus qui devrait mener à la libération d’au moins 700 enfants-soldats au cours des prochaines semaines, selon les Nations unies.

Déposer les armes et revenir à une vie normale n’est «que le début du parcours», a souligné le chef de la mission des Nations unies au Soudan du Sud, David Shearer.

Plus de 19 000 enfants auraient été recrutés par les différents camps du conflit sud-soudanais depuis 2013. L’ONU a contribué à la libération de près de 2000 d’entre eux. Plus de 10 pour cent de ces enfants étaient âgés de moins de 13 ans.

Des groupes de défense des droits de la personne affirment que le recrutement d’enfants-soldats continue au Soudan du Sud, bien que le gouvernement se soit dit engagé à mettre fin à cette pratique.

«Le recrutement continu et l’utilisation d’enfants-soldats par l’armée et les groupes armés adverses soulignent la totale impunité qui règne au Soudan du Sud, et le coût terrible de cette guerre pour les enfants», a écrit Mausi Segun, chercheuse pour l’organisation Human Rights Watch, dans un nouveau rapport rendu public cette semaine.

Articles récents du même sujet