Monde

Syrie: Plusieurs morts à Deir Ezzor à la suite de frappes de la coalition

Syrie: Plusieurs morts à Deir Ezzor à la suite de frappes de la coalition
Photo by: The Associated PressThis photo provided on Jan. 7, 2018 by the Syrian Civil Defense White Helmets, which has been authenticated based on its contents and other AP reporting, shows Civil Defense workers inspecting a damages building after a bombing that targeted the office of Ajnad al-Koukaz, a militant group consisting of foreign fighters in Idlib, Syria. The Trump administration has freed up a fraction of some $200 million in frozen funds for Syria stabilization programs, leaving nearly $195 million in limbo. The State Department said June 14 that President Donald Trump had authorized $6.6 million to support the White Helmets, and the International, Impartial and Independent Mechanism, a U.N. agency that is investigating war crimes committed during the conflict. (Syrian Civil Defense White Helmets via AP)

Des avions de guerre de la coalition menée par les États-Unis ont mené des frappes meurtrières sur des positions du pouvoir syrien dans l’est du pays, a affirmé l’agence officielle syrienne dans la nuit de dimanche à lundi.

« Des appareils de la coalition américaine ont bombardé l’une de nos positions militaires dans la zone de al-Hari, au sud-est de Boukamal », ville de la province de Deir Ezzor (est), a écrit l’agence Sana citant une source militaire, ajoutant que plusieurs personnes avaient été tuées.

Dans la province orientale de Deir Ezzor, riche en pétrole, les forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les États-Unis et les forces gouvernementales syriennes mènent des offensives parallèles mais séparées contre le groupe État islamique (EI).

Les forces gouvernementales contrôlent les terres à l’ouest de l’Euphrate qui traverse la province, tandis que les FDS se battent pour expulser l’EI d’une série de villages situés sur les rives est du fleuve, près de la frontière irakienne.

Les deux parties ont pour la plupart évité de se combattre et il existe une ligne dite de « déconfliction » pour éviter de tels incidents.

Mais il y a eu des exceptions.

En avril, de rares affrontements ont éclaté entre les deux camps, tuant plus d’une douzaine de combattants.

En février, la coalition dirigée par les États-Unis avait mené des frappes aériennes dans la province de Deir Ezzor qui ont tué au moins 100 combattants pro-gouvernementaux.

Washington avait indiqué que ces frappes étaient des représailles à une attaque contre son propre personnel et les FDS.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *