Monde

Dernier effort de Trump avant le vote

President Donald Trump speaks at a campaign rally at the Allen County War Memorial Coliseum in Fort Wayne, Ind., Monday, Nov. 5, 2018. (AP Photo/Michael Conroy) Photo: AP
Rédaction - Agence France-Presse

Bains de foules et messages pilonnés aux quatre coins des États-Unis: le président républicain Donald Trump se donnait lundi sans réserves dans les dernières heures de la campagne pour des élections législatives qui détermineront le contrôle du Congrès américain… et le cours de sa présidence.

Une grande incertitude régnait encore sur le scrutin à quelques heures de l’ouverture des premiers bureaux de vote, mardi à 18h.

«Tout ce que nous avons construit est en jeu demain», a lancé Donald Trump à des milliers de supporteurs dans l’Indiana, un État-clé si les républicains veulent conserver le contrôle du Sénat.

Le nom du président républicain ne figure pas sur les bulletins de vote mais il martèle depuis des semaines que le scrutin sera un référendum sur sa présidence.

Après le choc de 2016, les démocrates sont donnés favoris par les sondages pour reprendre le contrôle de la Chambre des représentants, tandis que les républicains devraient conserver le contrôle du Sénat.

Craignant qu’une victoire des démocrates au Congrès ne paralyse ses politiques, le président américain a jeté toutes ses forces dans la campagne.

Les candidats démocrates en mal de nouvelles personnalités d’envergures nationales se sont appuyés sur l’ex-président Barack Obama et son vice-président Joe Biden en rencontres de campagne.

«Ça va bien pour nous au Sénat et je pense que nous allons avoir un très bon résultat à la Chambre», a affirmé M. Trump lundi, tout en reconnaissant la tendance historique voulant que le parti au pouvoir à la Maison-Blanche souffre lors des élections de mi-mandat.

Dans les deux camps, on tentait jusqu’au dernier moment de mobiliser les électeurs. Les votes des jeunes, des minorités et des femmes pourraient être décisifs.

Déjà plus de 30 millions de bulletins avaient été déposés lundi dans les États permettant le vote anticipé ou par procuration, selon les médias américains, soit bien plus que les quelque 22 millions enregistrés avant le jour du vote lors d’élections comparables en 2014.

 

 

Articles récents du même sujet