Monde

Un passionné d’aviation britannique révèle la visite secrète de Trump en Irak

President Donald Trump boards Air Force One during his departure from Andrews Air Force Base, Md., Monday, April 16, 2018. Trump is traveling to Florida to promote his tax cut package. (AP Photo/Pablo Martinez Monsivais) Photo: AP

Un passionné d’aviation britannique est parvenu à briser le secret qui entourait la visite surprise du président américain Donald Trump en Irak pour Noël avant que celle-ci ne soit révélée, en photographiant son avion au dessus du nord de l’Angleterre.

Alan Meloy, technicien en informatique en pré-retraite installé dans le Yorkshire, a déclaré au quotidien The Guardian vendredi qu’il avait pris des clichés d’Air Force One depuis l’extérieur de sa maison le 26 décembre, avec l’appareil dont il se sert habituellement pour photographier des oiseaux.

Il a ensuite partagé les images sur son compte Flickr, identifiant correctement l’appareil comme un VC-25 – l’un des deux Boeing 747 modifiés spécialement pour servir d’avion présidentiel américain.

«C’est l’un de ces moments étranges où l’on se trouve au bon endroit au bon moment», a confié M. Meloy, qui vit en banlieue de la ville industrielle de Sheffield. «Si vous voulez travailler en secret, utilisez un avion furtif», a-t-il ajouté.

D’autres internautes ont ensuite fait le lien entre le lieu d’où M. Meloy avait photographié l’appareil et le mystérieux vol militaire américain au-dessus de l’Europe, suggérant qu’il se rendait au Moyen-Orient.

Des rumeurs sur le voyage présidentiel se sont rapidement répandues sur les réseaux sociaux, alors que les médias respectaient l’embargo imposé par la Maison blanche. 

«Les internautes avaient tout reconstitué plusieurs heures avant que la Maison blanche ne confirme officiellement que la visite avait lieu», a souligné Alan Meloy sur son compte Flickr.

Donald Trump a expliqué que les mesures de sécurité majeures prises pendant le vol étaient une première pour lui. Il effectuait là son premier déplacement en zone de guerre depuis le début de son mandat.

«Si vous aviez vu ce que nous avons vécu dans cet avion complètement sombre, toutes fenêtres fermées et toutes lumières éteintes – c’était le noir complet», a-t-il dit.

«Heureusement pour nous, les habitants du Yorkshire, il voyageait rideaux fermés et lumières éteintes, donc il n’a pas pu nous voir l’observer là-haut», a ajouté M. Meloy.

Articles récents du même sujet