Monde

La sécurité renforcée autour des mosquées canadiennes après l’attaque de Christchurch

La sécurité renforcée autour des mosquées canadiennes après l’attaque de Christchurch
Photo: THE CANADIAN PRESS/Ryan RemiorzJustin Trudeau

La sécurité des mosquées a été renforcée vendredi dans plusieurs villes canadiennes après l’attaque sanglante contre deux lieux de cultes musulmans en Nouvelle-Zélande, qualifiée d’«horrifiante» par le premier ministre Justin Trudeau qui «partage le deuil des Néo-Zélandais et des musulmans du monde entier».

Le drapeau du Canada flottant au sommet du Parlement d’Ottawa a été mis en berne vendredi matin «en mémoire des victimes des fusillades des deux mosquées en Nouvelle-Zélande», a annoncé cette institution fédérale.

«Attaquer les gens pendant leur prière est horrifiant, et le Canada condamne vigoureusement les fusillades survenues aujourd’hui en Nouvelle-Zélande», a écrit sur Twitter Justin Trudeau.

«Beaucoup trop souvent, les musulmans subissent une perte et une douleur inimaginables dans les endroits où ils devraient pourtant se sentir en sécurité», a-t-il déclaré dans un communiqué, ajoutant: «nous devons tous nous dresser contre l’islamophobie».

«Nous offrons nos plus sincères condoléances aux familles et aux amis des victimes de cette tragédie insensée. Aux gens de la Nouvelle-Zélande et aux communautés musulmanes du monde entier: nous sommes de tout coeur avec vous», a poursuivi le dirigeant canadien.

Un extrémiste de droite équipé d’armes semi-automatiques a fait un carnage vendredi dans deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch, tuant 49 fidèles et blessant des dizaines d’autres.

«En réponse» à cet attentat, «la présence policière va être renforcée» à Toronto autour des lieux de culte, «en particulier les mosquées», a annoncé la police de la plus grande ville du Canada, qui compte une soixantaine de mosquées.

Une surveillance policière «spéciale» a également été «mise en place» à Montréal, a dit à l’AFP la police locale. De même, à Québec, les forces de l’ordre ont «renforcé la protection autour des mosquées», selon une porte-parole.

«À l’heure actuelle, il n’y a aucun lien connu (entre l’attaque de Christchurch) et le Canada, et le niveau de menace du Canada demeure inchangé à moyen», a toutefois assuré sur twitter le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale.

Jusqu’à l’attaque de vendredi en Nouvelle-Zélande, le Canada avait connu la pire tuerie contre un lieu de culte musulman en Occident. Le 29 janvier 2017, un homme proche des milieux d’extrême droite, Alexandre Bissonnette, avait ouvert le feu sur les fidèles rassemblés pour prier à la mosquée de Québec, tuant six musulmans et en blessant 35 autres. Le tireur de l’attaque de Christchurch, un Australien de 28 ans qui a été arrêté, a d’ailleurs inscrit le nom de Bissonnette sur l’un de ses chargeurs, aux côtés de noms de personnages de l’histoire militaire.

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Gilbert Ampleman

    Jamais aucune sécurité lorsque des chrétiens partout dans le monde se font massacrer. Aucune sécurité additionnelle lorsque des églises ou des cimetières chrétiens sont vandalisés. Ça va nous combien cette fois M.Trudo pour votre indignation à 2 vitesses. Prières aux victimes. Grand Merci aux gouvernements corrompus qui provoquent ce genre d’événements horribles pour cacher leurs incuries et leur système népotique.