Monde
15:08 30 avril 2019 | mise à jour le: 30 avril 2019 à 21:30 temps de lecture: 2 minutes

EI affaibli mais pas éliminé, souligne le premier ministre irakien

EI affaibli mais pas éliminé, souligne le premier ministre irakien
Photo: Michele Tantussi/Getty Images)Le président de l'Irak, Adil Abdul-Mahdi lors d’une conférence de presse à Berlin.

Le groupe État islamique a été très affaibli par ses revers récents, mais n’a pas totalement été éliminé, a souligné mardi le premier ministre irakien Adel Abdel Mahdi, au lendemain d’une vidéo diffusée du chef présumé d’État Islamique.

« EI n’a pas complètement disparu, mais a reçu des coups douloureux », a expliqué le chef d’État irakien lors d’une conférence de presse avec la chancelière allemande Angela Merkel à Berlin.

« Nous devons nous rappeler que Daech avait de larges territoires sous son contrôle il y a un an et demi, et maintenant al-Baghdadi apparaît dans un lieu isolé et inconnu », a-t-il noté, tout en ajoutant que les capacités d’EI ont été « brisées ».

Le groupe djihadiste a diffusé lundi une vidéo présumée de « son chef » Abou Bakr al-Baghdadi, un peu plus d’un mois après la chute de son « califat » autoproclamé.

Selon le centre américain de surveillance des mouvements extrémistes SITE, et l’expert irakien d’EI Hicham Hachemi, l’homme apparaissant dans l’enregistrement est bien le chef d’EI.

Sur cette vidéo, Abou Bakr al-Baghdadi « ne semble pas être parmi ses soutiens comme la première fois à Mossoul », a rappelé le premier ministre irakien, en référence à l’autre et unique fois où le chef djihadiste était apparu en public pour proclamer son « califat », il y a cinq ans.

EI est « bien sûr une organisation internationale vaste et étendue qui va essayer de reconstituer la confiance de ses combattants, de perpétrer de nouveaux attentats », comme celui du 21 avril au Sri Lanka où des djihadistes ont tué 253 personnes, a-t-il ajouté.

Cette vidéo « est une preuve supplémentaire que nous devons travailler ensemble pour vaincre les restes de Daech », a-t-il rappelé. « Personne n’est parti du principe qu’EI a disparu, au contraire nous allons encore réfléchir pendant un bon moment à comment l’éliminer définitivement », a abondé Mme Merkel.

 

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Ren

    Le premier ministre irakien doit savoir que tant et aussi longtemps que l’islam existe, le califat n’est jamais loin.