Monde
09:41 23 mars 2020 | mise à jour le: 23 mars 2020 à 09:41 temps de lecture: 3 minutes

Plus de 2000 morts en Espagne, où l’épidémie de coronavirus s’intensifie

Plus de 2000 morts en Espagne, où l’épidémie de coronavirus s’intensifie
Photo: Eduardo Parra/Europa Press via Getty ImagesPersonnel soignant à Madrid

L’Espagne a enregistré 462 morts en 24 heures dus à la pandémie de coronavirus, portant le nombre total de décès à 2182, selon un nouveau bilan communiqué lundi par les autorités.

Le nombre de morts a ainsi été multiplié par plus de deux en trois jours en Espagne, deuxième pays le plus touché d’Europe par le coronavirus après l’Italie.

Le nombre de cas confirmés a lui dépassé la barre des 30 000 à 33 089 contre 28 572 dimanche alors que le pays a augmenté sa capacité de tests.

Selon des chiffres du ministère de la Santé, 3355 personnes ont été guéries de la maladie tandis que 2355 sont en soins intensifs.

La région de Madrid est la plus touchée avec plus de 10 000 cas et plus de 1 200 morts (soit près de 60% de l’ensemble des décès).

La proportion de malades dans un état grave a toutefois reculé ces derniers jours, passant de 15 à 13% du total, ce qui «donne un certain espoir de voir le problème être contenu», a déclaré le directeur du centre d’alertes sanitaires Fernando Simon lors de sa conférence de presse quotidienne.

Mais malgré un ralentissement du rythme d’augmentation du nombre de cas détectés, «nous n’avons pas encore la certitude d’avoir atteint le pic de contagion», a-t-il souligné.

10% du personnel soignant touché par le coronavirus en Espagne

Autre point inquiétant: 3910 cas de personnels soignants contaminés ont été détectés, soit plus de 10% du total, alors que syndicats et associations professionnelles dénoncent le manque de moyens de protection.

Afin de tenter de freiner la propagation de la pandémie, le gouvernement de Pedro Sanchez a proclamé le 14 mars l’état d’alerte, ce qui lui a permis de décréter le confinement quasi total de la population qu’il veut prolonger jusqu’au 11 avril.

Des millions de masques ont été commandés, 50 000 personnels sanitaires embauchés, tandis que l’armée était déployée pour désinfecter des lieux publics.

À Madrid, pour soulager les hôpitaux saturés, des hôtels ont été adaptés pour accueillir les malades légers, et un hôpital de campagne a été installé dans les immenses halls d’exposition de la foire commerciale, avec une capacité totale de 5500 lits dont 1300 sont déjà en service.

Samedi, 640000 kits de tests rapides ont été reçus et ont commencé à être distribués à travers le pays.

Les membres du personnel médical seront testés en priorité, ainsi que les pensionnaires ou personnels soignants de résidences pour personnes âgées. Plusieurs dizaines de personnes âgées sont mortes dans ces résidences dans le pays.

Les 46 millions d’Espagnols ne peuvent sortir de chez eux, individuellement et en gardant leurs distances, que pour acheter des produits de première nécessité, se rendre au travail quand le télétravail n’est pas possible ou sortir brièvement leur chien.

Quelque 477 personnes ont été interpellées depuis le début de l’état d’alerte et 50 000 plaintes ont été déposées par les autorités pour non-respect de ces restrictions, selon les forces de l’ordre.

Articles similaires