Monde
09:21 17 mai 2020 | mise à jour le: 17 mai 2020 à 19:34 temps de lecture: 3 minutes

Coronavirus: les nouveaux développements sur la pandémie

Coronavirus: les nouveaux développements sur la pandémie
Photo: Luis Robayo/AFPDes travailleurs de la santé ont fait passer des tests de dépistage de la COVID-19 dans le marché de Santa Elena dans la ville de Cali, en Colombie.

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: le point sur les nouveaux développements de la pandémie de coronavirus dans le monde.

Près de 312 000 morts

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 311 959 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi dimanche par l’AFP à partir de sources officielles.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 88 754 décès pour 1 467 884 cas. Suivent le Royaume-Uni (34 466 morts), l’Italie (31 763), l’Espagne (27 650) et la France (27 625).

Demi-million de cas en Amérique latine

Le nombre de cas de contaminations a dépassé dimanche le seuil du demi-million en Amérique latine et aux Caraïbes, avec 28.463 morts de la maladie COVID-19 dans la région, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles.

Selon ce bilan, la région totalise 501 563 cas, pour près de la moitié au Brésil qui est le pays de la zone le plus affecté. Les autorités brésiliennes ont comptabilisé samedi près de 15 000 nouveaux cas et 816 décès, faisant grimper le décompte total pour le pays à 233 142 cas et 15 633 décès depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Situation «stabilisée» en Russie

La situation en matière d’infection au coronavirus «se stabilise» en Russie, ont affirmé dimanche les autorités sanitaires, alors que le pays a enregistré 9709 nouveaux cas en 24 heures.

Pour la troisième fois en une semaine, le chiffre des nouvelles contaminations se situe sous la barre des 10 000 en Russie, qui a comptabilisé plus de 281 000 cas de contaminations depuis le début de l’épidémie et où un déconfinement prudent a commencé cette semaine.

En France, un peu d’air!

Au vert, à la mer ou à la montagne, les Français retrouvent un peu d’espace pour leur premier week-end post-confinement, mais sous conditions et sous l’œil d’autorités appelant à la prudence face au coronavirus.

C’est pour beaucoup une libération, même si la vigilance reste de mise car «le coronavirus continue de circuler sur notre territoire», a rappelé le ministre de la Santé Olivier Véran. «Depuis lundi, nous avons identifié 25  clusters sur notre territoire», a-t-il dit.

Les Allemands et Majorque

Empêchés de profiter de leur résidence secondaire sous le soleil de l’île espagnole de Majorque, de nombreux Allemands se plaignent auprès des autorités. Mais Madrid a été clair cette semaine: ils devront attendre la fin du déconfinement.

Depuis fin avril, plusieurs centaines d’entre eux ont envoyé des lettres souvent incendiaires demandant à l’archipel des Baléares, où se trouve Majorque, de permettre aux propriétaires étrangers de venir.

Retour du football en Allemagne

Le Bayern Munich et ses stars retrouvent à leur tour les terrains dimanche contre l’Union Berlin alors que la Bundesliga est devenue la veille la première ligue majeure de football à retrouver les stades, sans fans dans les tribunes, après des semaines de confinement.

En Espagne, la Liga a annoncé dimanche aux clubs qu’ils pourront passer de l’entraînement individuel à des séances «par petits groupes» dès lundi, dans ce qui apparait comme un pas de plus vers le retour de la compétition.

En Angleterre, si la Premier League espère avancer lundi en vue d’un redémarrage de la saison en juin, l’idée est très loin de faire l’unanimité chez les footballeurs.

Articles similaires