Monde
09:20 25 décembre 2014 | mise à jour le: 25 décembre 2014 à 09:36

Susan Wojcicki de Google: «Nous créons le futur»

Susan Wojcicki de Google: «Nous créons le futur»
Photo: Agata Nowicka/Illo.pl

La vice-présidente senior de la gestion des produits chez Google est la plus puissante directrice des publicités au monde.

Elle explique à Métro comment faire fonctionner à l’ère numérique des publicités générées par l’utilisateur.

Sans elle, vous auriez été obligé de payer pour naviguer sur internet. Susan Wojcicki est responsable de la publicité pour Google et elle est la femme derrière AdWords, ces publicités qui apparaissent à chacune de vos recherches sur Google. Chaque année, Mme Wojcicki ratisse des dizaines de milliards de dollars en publicités d’entreprises pour le moteur de recherche le plus utilisé au monde. D’ailleurs, elle a récemment été nommée «la plus importante personne dans le domaine de la publicité». Métro l’a rencontrée dans le jardin ensoleillé jouxtant son bureau du siège social de Google, à Mountain View, en Californie.

Curriculum vitae

  • Âge. 45
  • Famille. Épouse de Dennis Troper, un autre cadre de Google; quatre enfants.
  • Contexte. Son garage a accueilli les premiers bureaux de Google. Susan Wojcicki était donc une des premières employées de la compagnie. Elle a occupé plusieurs fonctions avant d’obtenir la direction du département de la publicité (vice-présidente senior de la gestion des produits). Sa sœur, Anne, a été mariée à Sergey Brin, le cofondateur de Google (ils sont maintenant séparés).
  • Dans l’actualité. Elle a récemment été nommée patronne la plus puissante dans le domaine de la publicité par Adweek. Selon le magazine Forbes, l’équipe de Mme Wojcicki a rapporté 43,5 G$US pour l’année 2012, soit 87 % des 50 G$US de revenus de Google.

Combien d’argent Google tire-t-elle de la publicité?
La grande majorité des revenus de la compagnie sont générés par la publicité. Google continue de croître parce qu’une partie de plus en plus grande de nos vies se déroule en ligne. Les utilisateurs font de plus en plus de recherches, achètent nos téléphones cellulaires et naviguent sur YouTube, notre service vidéo. Les annonceurs vont où les utilisateurs vont.

Combien d’argent votre équipe rapporte-t-elle?
Des dizaines de milliards de dollars.

Comment vous assurez-vous d’être à l’avant des tendances?
Mon équipe et moi essayons de prédire les changements que vivra internet et à quoi ressembleront nos vies numériques dans deux ou trois ans. Nous travaillons donc dans cette direction. D’une certaine façon, nous pensons, vivons et créons ce futur.

Votre équipe étudie les utilisateurs d’internet afin d’identifier ce qui les pousse à cliquer sur un lien. Avez-vous des psychologues parmi vos employés?
Selon la réaction de l’utilisateur (s’il clique ou pas sur le lien publicitaire), nous pouvons évaluer ce qui fonctionne ou non. Mais oui, nous avons des gens qui étudient les interactions des utilisateurs et qui mènent des groupes de discussions.

Grâce à ces informations tirées de vos recherches, qu’est-ce qui a changé?
Nous avons eu des idées comme celle de créer TrueView sur le site YouTube, qui permet à l’utilisateur de voir une publicité en entier. C’est quelque chose que nous avons appris en discutant avec les utilisateurs : quand ils veulent voir une publicité, celle-ci concerne un produit ou une compagnie qui les intéresse. L’annonceur peut ainsi créer quelque chose en fonction de ce que l’utilisateur veut voir.

Qu’est-ce que Google sait sur nous, et comment la compagnie se sert-elle de ses connaissances?
Nous essayons toujours de livrer des publicités qui sont vraiment utiles et pertinentes. C’est grâce à la publicité qu’internet est gratuit. Tout ce que nous savons, nous l’exposons. Si vous allez voir la page des Paramètres des annonces, vous pouvez voir ce que nous savons à votre sujet.

Pour moi, par exemple, ça indique que je suis de sexe féminin et que je m’intéresse à la technologie, aux ordinateurs et à l’éducation. Si un annonceur sait que la technologie m’intéresse, la publicité sera plus utile et adaptée à moi. On peut changer ces options sur cette page, mais alors les publicités seront moins ciblées.

Bien des gens disent que Google en sait beaucoup trop sur eux…
Il est toujours possible pour les utilisateurs de changer leurs options si cela leur déplaît. Et vous avez toujours la possibilité d’utiliser un autre moteur de recherche.

Il y a aussi des situations où il vous est profitable que Google en sache sur vous, par exemple, avec Google Now, qui agit comme votre assistant personnel. Ce service connaît les informations sur votre calendrier et vous fait des suggestions sur l’itinéraire, selon la durée ou la congestion routière.

Google voudrait que plus de petites entreprises familiales fassent de la publicité avec AdWords. Comment essayez-vous de les convaincre?
Les PME comprennent bien qu’être en ligne les aide à trouver de nouveaux clients. Et il y a beaucoup de nouvelles choses que nous offrons qui aident les entreprises familiales à comprendre à quel point elles peuvent obtenir de nouveaux clients. Par exemple, nous avons récemment ajouté l’option «Cliquez pour appeler» grâce à laquelle vous pouvez directement appeler la compagnie. Et cette dernière sait que l’appel a été fait à partir de la publicité Google.

Les gens veulent que leur téléphone intelligent soit rapide et efficace. Ils n’ont ni la patience ni le temps de cliquer sur des publicités. Comment pensez-vous arriver à vos fins?
Nous adaptons les publicités pour qu’elles soient pertinentes à vos besoins. Par exemple, des publicités qui, par un simple clic, vous permettent d’appeler la compagnie, d’obtenir le chemin à prendre ou de télécharger des applications. Aussi, les gens n’utilisent généralement pas seulement leur téléphone. Les annonceurs le comprennent et ils veulent être présents tant sur les ordinateurs que sur les téléphones.

Nous voulons aussi faciliter les achats par cellulaire pour les utilisateurs. Présentement, c’est très compliqué. Vous devez taper toutes les petites lettres difficiles à voir. Nous voulons rendre possible l’achat en un seul clic. Vous voyez quelque chose, vous cliquez et toute l’information s’inscrit pour vous.

Que faites-vous pour trouver de nouvelles idées tout en pensant au long terme?
Je rentre à la maison et mes enfants me disent ce qu’ils pensent de leur vie et de leur avenir. Je rencontre aussi beaucoup de gens qui ne sont pas dans le domaine de la technologie. Ils me disent ce qu’ils utilisent, ce qui fonctionne bien pour eux et ce qu’ils n’aiment pas.

Parfois, je prends du recul et je pense aux changements à venir dans un futur rapproché, et j’essaie de trouver ce qui manque. Parce qu’en termes de technologie, les choses changent rapidement. Je suis ouverte à écouter les nouvelles compagnies, les nouvelles personnes et ceux qui peuvent me contredire.

Pouvez-vous nommer une situation où une personne a fait changer vos plans?
C’est arrivé à quelques reprises. Quand nous avons décidé d’acheter YouTube, ce n’était pas une décision traditionnelle. Mais nous avons observé ici et là, et nous avons vu que bien des jeunes utilisaient le site. Nous avons vu tout le potentiel du contenu basé sur l’intérêt généré par les activités de l’utilisateur. Ça pouvait devenir une très importante plateforme. Il y a eu beaucoup de débats entourant un éventuel achat de YouTube, mais ce sont les utilisateurs qui nous ont rassurés sur notre décision.

À lire
D’un garage jusqu’à Google: récit d’une réussite au féminin

Articles similaires