Monde

La Norvège bannirait les voitures à essence d’ici 2025

PUTNEY, ENGLAND - JANUARY 10: Exhaust fumes from a car in Putney High Street on January 10, 2013 in Putney, England. Local media are reporting local environmental campaigners claims that levels of traffic pollutants, mostly nitrogen dioxide, have breached upper safe limits in the busy street in south west London. (Photo by Peter Macdiarmid/Getty Images) Photo: Getty Images

La Norvège, déjà en tête du peloton mondial en ce qui a trait à l’écologie, envisage d’interdire la vente de véhicules carburant au pétrole d’ici 2025, selon plusieurs médias du pays cités par le quotidien britannique The Independent dimanche.

Selon le journal Dagens Naeringsliv, «[le Framstegspartiet (ou parti du progrès)] retirera tous les véhicules à essence» après que des politiciens de tous les partis politiques eurent établi un plan visant à ce que toutes les voitures circulant en Norvège soient propulsées grâce à une énergie propre.

Certains représentants politiques ont toutefois mis un bémol à la nouvelle, affirmant que l’initiative n’avait pas encore été confirmée.

La Norvège, dont un grand pan de l’économie repose sur l’industrie pétrolière, a annoncé récemment qu’il deviendrait le premier pays du monde à planter autant d’arbres qu’il en coupe dans le but d’atteindre une déforestation zéro, rappelle The Independent.

L’homme derrière les véhicules électriques Tesla, Elon Musk, a applaudi le projet norvégien sur Twitter hier.

«Quel pays incroyablement merveilleux, s’est enthousiasmé l’homme d’affaires. Les gars, vous rockez!»

Près du quart, soit 24 %, des véhicules norvégiens fonctionnent à l’électricité. Le pays produit également une quantité très importante d’énergie propre, notamment l’hydroélectricité qui couvre 99 % de ses besoins énergétiques et l’énergie éolienne, qui fait l’objet d’importants investissements en vue de tripler la quantité d’énergie produite par le vent d’ici les quatre prochaines années.

Articles récents du même sujet