Dalila Awada

Les meilleurs en Amérique du Nord? Oui, mais…

Les meilleurs en Amérique du Nord? Oui, mais…

La semaine dernière, en commission parlementaire, la députée Catherine Dorion a posé au premier ministre une série de questions qui lui avait été suggéré par les abonnés de sa page Facebook. Dans l’une de ses réponses, François Legault affirme que l’environnement est désormais une priorité pour la CAQ, avant d’ajouter précipitamment : « n’oublions jamais de dire qu’on est les meilleurs en Amérique du Nord quand on parle d’émissions de gaz à effet de serre ».

Cette affirmation a pour effet de minimiser l’importance de fixer des objectifs élevés en matière de protection environnementale. En d’autres mots, on ne devrait pas trop s’énerver avec les cibles de réduction, parce que de toute façon on est mieux qu’ailleurs!

Cette façon de retourner le problème, en nous comparant au reste de l’Amérique du Nord, est un piège. La comparaison nous fait bien paraître certes, mais il ne faut pas perdre de vue que l’on fait partie d’une des régions du monde les plus polluantes, et qui contribuent le plus aux émissions de GES.

Mais c’est seulement en s’appuyant sur ce type d’arguments que la CAQ peut maintenir un plan lamentable en matière environnementale. Rien qui soit à la hauteur de l’urgence. C’est comme ça, par exemple, que le premier ministre continue de défendre des projets tels que le 3e lien entre Québec et Lévis.

C’est par ailleurs une logique qui va dans le sens de ce que disait hier Richard Campeau, l’adjoint parlementaire du ministre de l’Environnement, quand il a mentionné que le gouvernement caquiste pouvait jouer un rôle de leadership pour contrer les effets des changements climatiques, mais que ce sont aussi les citoyens qui devaient changer leurs habitudes.

Belle façon, encore une fois, de minimiser la responsabilité du gouvernement, de l’État et des outils collectifs sans lesquels on peut difficilement accomplir de grandes transformations. Alors la CAQ a beau se dire préoccupée par l’environnement, on sent là un exercice de relations publiques bien plus qu’une proposition de fond.

Leur mollesse, leur plan sans ambition et leur logique du « oui mais oui mais » donnent peu d’espoir et indiquent également que l’on n’est pas à l’abri d’un recul.

François Legault se targue d’être à l’écoute des Québecois-es. Il devrait alors davantage écouter les jeunes qui ont manifesté devant l’Assemblée nationale lundi pour une fois de plus attirer l’attention sur l’urgence climatique. Des actions fermes et immédiates sont exigées. Au stade où on en est, c’est la seule voie possible. Toute approche mitoyenne sera contreproductive car elle ne fera pas le poids face à ce qui se dresse devant nous.

Commentaires 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Robert Henri

    Dalila, c’est on ne peut plus simple de parler de ce qui doit être fait que de le faire. Si t’es si bonne en environnement, fais toi élire avec cette promesse de régler le problème et, si tu est élue, fais le et cesse de médire de nous. Sinon, débarrasse !

    • Pierre Jobin

      Depuis quand des citoyennes et des citoyens n’ont plus le droit d’exprimer ce qu’ils ou elles pensent d’un gouvernement. Pourquoi ne pourrait-on pas critiquer la CAQ en matière de politiques environnementales ? Pour qui vous prenez-vous pour interdire aux gens d’exprimer leur opinion et les inviter à débarrasser le plancher quand leurs propos ne font pas votre affaire ? Depuis quand les citoyens et les citoyennes n’ont plus le droit de demander au gouvernement des mesures concrètes pour régler les problèmes de la société ? Depuis quand les revendications et les manifestations sont devenues illégales ? Ces milliers de jeunes et de moins jeunes qui ont manifesté le Jour de la Terre, allez-vous aussi leur dire «Débarrasse» ? Si l’état du Québec avec ses valeurs, son respect de l’état de droit et de la démocratie, sa tradition d’ouverture et de tolérance et sa liberté d’opinion et d’expression ne vous conviennent pas, peut-être que c’est vous qui devriez songer à déménager dans un endroit qui vous convient mieux ?

    • Mathieu

      Robert Henri, appliquez-donc vos propres idées à vous-même et profitez-en pour « débarasser » : « c’est on ne peut plus simple de laisser des commentaires de ce qui doit être écrit que de l’écrire. Si t’es si bon chroniqueur, fais-toi chroniqueur avec cette promesse d’écrire des choses aussi captivantes que tes commentaires et, si tu es chroniqueur, fais-le et cesse de médire parce que tu n’inclus pas Dalila dans ton « nous ». Sinon, débarrasse ! Sérieusement, penser que la critique de Dalila vise ton « nous » c’est ne rien y comprendre et continuer d’obséder maladivement sur son voile, comme si le porter l’empêchait d’être la Québécoise qu’elle est.

  • Yves Rocheleau

    Euh… vous oubliez…. l inaction de vos chers libéraux depuis plus de 15 ans … Trudeau 4 ans et rien , nada , que de belles paroles …..

    Par contre Legault suivant le budget disait qu un congrès/conférence sur l environnement suivrait en mai / juin afin de discuté des enjeux .

    Laissons leur un peu de temps , vous savez nettoyer la saleté du PLQ, de Couillard et cie prend plus de temps que de crier ciseau , mais ça vous semblez complètement l oublié . Mémoire sélective quand tu nous tiens .!!!

  • Richard Pelletier

    Tout à fait d’accord avec vous.
    Merci de nous partager vos opinions.
    P.s. sa prends un certain niveau de courage, spécialement ces temps-ci

Articles similaires