Le Sportnographe

Stamkos à Montréal: on peut toujours rêver (mais pas trop longtemps)

Stamkos à Montréal: on peut toujours rêver (mais pas trop longtemps)
Photo: Associated PressTampa Bay Lightning's Steven Stamkos (91) checks Montreal Canadiens' Lars Eller, of Denmark,during the first period of an NHL hockey game Thursday, March 31, 2016, in Tampa, Fla. (AP Photo/Mike Carlson)

Les partisans de Canadien vivent d’espoir. Et par les temps qui courent, l’espoir coule à flot.

Il y a d’abord la loterie du repêchage qui s’en vient. Loto-Québec vous le dira, la loterie, ça fait rêver bien du monde. Et avoir 5% de chance d’obtenir le premier choix, c’est quand même mieux que d’avoir 0,00000000000000000000000000000000000001% de gagner au 6/49. On a donc raison d’espérer.

Il y a aussi l’espoir d’embaucher un attaquant de puissance de concession sur le marché des joueurs autonomes. Selon des sources qui lisent La Presse +, il y a justement Steven Stamkos qui pourrait peut-être être intéressé à venir jouer à Montréal pour les huit prochaines années. C’est que voyez-vous, Stamkos était ami avec P.K. Subban dans le peewee.

Évidemment, il resterait quelques petits détails à régler. La valeur du dollar canadien et le taux d’imposition par exemple. Le fait aussi qu’il ne reste que 500,000$ d’espace sous le plafond salarial de Canadien. Enfin, il ne faut pas oublier que Marc Bergevin a dit qu’il ne croyait pas vraiment à ça, le marché des joueurs autonomes.

Il faudra peut-être se contenter de deux ou trois Brian Flynn le 1er juillet. Mais d’ici là, il nous reste un bon mois pour rêver en regardant les séries avec pas Canadien dedans. C’est mieux que rien.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires