Opinions
10:00 13 février 2021 | mise à jour le: 12 février 2021 à 15:49 temps de lecture: 3 minutes

On a réussi à ouvrir sa caméra!

On a réussi à ouvrir sa caméra!

Pour bien des professeurs et des élèves, cela va de soi qu’ouvrir sa caméra permet d’avoir une interaction de meilleure qualité pendant le cours en ligne. Dans les derniers temps, il y a eu des débats sur l’imposition légale d’ouvrir sa caméra, mais là où on peut avoir des résultats plus rapidement, c’est en adressant quelques enjeux socio-affectifs sous-jacent à ce phénomène.

Si les étudiants ont déjà des relations de confiance entre eux, la familiarité réduit une part de stress liée à la nouveauté relationnelle entre les membres d’un groupe. En début d’année, même lorsque nous sommes en présentiel, les étudiants sont plus timides à s’exprimer. En ligne, ça ne fait que s’amplifier. Travailler à tisser une bonne relation entre le professeur et les étudiants augmente les chances que les étudiants ouvrent leur caméra ou commentent dans le cours.

Aussi, l’augmentation des taux d’anxiété et de stress, particulièrement chez les filles de la génération Z née après 1995, n’est pas à négliger. Ceci peut amener les étudiants à être plus enclins à se juger ainsi qu’avoir peur du jugement d’autrui. Ainsi, pour plusieurs, éviter d’ouvrir sa caméra est une solution plus facile et moins couteuse émotionnellement à court terme. Est-ce qu’on pourrait même définir cela de la procrastination émotionnelle, soit le comportement de remettre à plus tard le travail émotionnel à faire aujourd’hui pour renforcir son système immunitaire psychologique?

Parmi ces hypothèses, certaines actions peuvent être réalisées par les établissements d’enseignement, comme le prêt de matériel, et d’autres par les professeurs. Voici quelques interventions relationnelles pour les professeurs, à faire à chaque cours pour toute la session, pouvant faciliter l’ouverture de la caméra :

1- Remercier en début de cours chaque étudiant qui est tout simplement présent. Rappelons-nous que beaucoup ont décroché et que beaucoup s’accroche à rester à l’école contre leur gré.

2- Remercier ceux qui prennent soin d’ouvrir leur caméra lorsqu’ils ont les ressources et le courage de le faire!

3- Remercier ceux qui commentent, questionnent, même à caméra fermée, en nommant que leur voix fait une différence!

4- Rappeler les comportements attendus quand les caméras sont ouvertes pour faciliter la concentration de tous

5- Pour ceux et celles qui sont stressés par la peur du jugement, encourager les étudiants sur l’importance de s’exposer à leurs peurs, à les tolérer et à respirer profondément pour réduire leur stress lorsqu’ils ouvrent leur caméra ou commentent.

6- Rigoler de son apparence, pratiquer l’autodérision et dédramatiser les peurs en étant un modèle d’acceptation de ses imperfections et de son humanité.

Finalement, j’en ai donc profité pour tirer un peu de fou de moi-même et de créer la chanson Ouvre ta caméra sur les airs de Coton Ouaté de Bleu Jeans Bleu. Parmi les aptitudes que j’ai, chanter ne fait pas trop des talents hérités ou développés dans ma vie. Pas grave, l’important, ce n’est pas d’être beau ou parfait, mais d’être ensemble.

 

Charles Boisvert

Enseignant collégial au cégep Montmorency en Techniques d’éducation spécialisée et psychoéducateur

Articles similaires