Bouffe

La microchronique: L’Étape du Phare

La microchronique: L’Étape du Phare
Photo by: Dominique Cambron-Goulet/Métro

L’Étape du Phare – Le Naufrageur (Carleton (Gaspésie))

Puisqu’il s’agit d’une bière de soif (session beer) à 3,5 % d’alcool, l’Étape du Phare est parfaite pour un après-midi sur une terrasse. Son nez dégage de bons effluves floraux ainsi que des arômes d’agrumes en raison du houblonnage en fin de brassage et en fermenteur. Ainsi, malgré son nez bien houblonné, cette bière n’est pas amère. En fin de bouche, des notes d’épices rappellent les bières au sarrasin ou au seigle sans qu’il y en ait toutefois dans le mélange de grains.

«On voulait une bière à faible pourcentage d’alcool mais qui aurait le goût d’une bonne pale ale ou d’une IPA. On voulait aussi qu’elle ait assez de corps et assez de houblon pour qu’elle ne soit pas trop mince en bouche. Elle a un goût un peu tropical avec la saveur du houblon frais qui ressort beaucoup.» -Philippe Gauthier, directeur de la production chez Le Naufrageur

Couleur: blonde
Amertume: légère (27 IBU)
Houblons: Chinook québécois et assemblage variable
Taux d’alcool: 3,5 %
Prix: 6,30 $/500 ml (taxes et dépôt inclus)

À boire: au soleil, avec un bol d’olive ou des croustilles

À essayer si vous aimez: les bières de saison et les bières légères

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *