National

Des conseils pour les voyageurs durant le temps des Fêtes

Des conseils pour les voyageurs durant le temps des Fêtes
Photo: Ryan Remiorz/La Presse canadienneRyan Remiorz / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — La période des Fêtes en est une de fort achalandage pour les aéroports du pays, alors que de nombreux voyageurs profitent des vacances pour aller visiter des proches ou aller se reposer à l’extérieur du pays.

L’aéroport Montréal-Trudeau s’attend à accueillir en moyenne quelque 55 000 voyageurs par jour au cours de cette période. C’est donc plusieurs personnes qui devront passer par le contrôle de sécurité.

Afin de s’assurer que tout se passe de la façon la plus efficace possible et éviter de manquer son vol — ou de causer des retards pour les autres voyageurs —, l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) conseille aux voyageurs de bien se préparer.

On suggère notamment d’arriver assez tôt à l’aéroport afin de s’assurer d’avoir suffisamment de temps pour passer par le processus de sécurité et pour trouver des solutions si on s’aperçoit qu’un de nos articles est interdit dans le bagage à main.

L’application de l’ACSTA pour iPhone et téléphone Android permet d’ailleurs de vérifier quels articles sont permis en cabine de même que les temps d’attente aux points de contrôle des principaux aéroports canadiens.

La porte-parole de l’ACSTA, Christine Langlois, explique que la présence d’articles interdits dans les bagages peut avoir un impact sur le temps d’attente aux points de contrôle.

«Plus on discute, plus on prend le temps de discuter, plus on prend le temps de réfléchir à ce qu’on fait avec son item, ça a un impact», affirme-t-elle.

«C’est pour ça que ça vaut la peine pour tout le monde (d’être) préparé.»

La Presse canadienne a préparé un petit aide-mémoire pour ceux qui prendront l’avion pendant le temps des Fêtes.

Cannabis: une nouvelle réalité
Depuis le 17 octobre dernier, le cannabis récréatif est légal au Canada. Un voyageur qui prend l’avion au Canada à destination d’une autre ville canadienne pourra donc transporter avec lui du cannabis sous toutes ses formes, tant dans son bagage à main que dans sa valise enregistrée.

Évidemment, le voyageur devra respecter la limite légale pour la possession dans les lieux publics, qui est de 30 g pour le cannabis récréatif et de 150 g pour du cannabis médicinal. Si un passager transporte plus de 30 g pour des raisons médicales, il devra avoir avec lui la documentation indiquant qu’il s’agit de cannabis à usage médicinal.

«Par contre, gardez en tête que ça demeure illégal de traverser les frontières internationales (avec du cannabis)», rappelle Mme Langlois.

«Même si vous allez dans un pays où le cannabis serait permis, ça demeure interdit de traverser une frontière internationale avec du cannabis.»

Cette interdiction fonctionne dans les deux sens. C’est donc dire que si un voyageur se rend, par exemple, au Colorado, où le cannabis est légal, et qu’il s’en procure une petite quantité sur place, il ne pourra pas rapporter le produit au Canada.

Des cadeaux sans emballage
Qui dit Noël, dit cadeaux. Nombreux seront les voyageurs qui se déplaceront dans les prochaines semaines avec des paquets à offrir à leurs proches. Il est toutefois suggéré d’emballer les cadeaux après les passages aux points de contrôle, sans quoi on risque de devoir les déballer plus tôt que prévu.

«Autant on adore déballer des cadeaux nous aussi, on préfère nettement ne pas déballer les vôtres», note Mme Langlois.

«De toute façon, il n’y a pas de limite sur le papier d’emballage, vous pouvez en apporter comme vous voulez. Ça vous permet d’emballer vos cadeaux après le point de fouille.»

Cette mesure de précaution s’applique tant aux bagages destinés à la cabine qu’à ceux qui sont enregistrés.

Il faut bien noter aussi que les répliques d’armes à feu ou de munition — un jouet ayant la forme d’un fusil, par exemple — ne sont pas acceptées dans le bagage à main.

Attention aux liquides
La règle existe depuis longtemps maintenant, ce qui n’empêche pas plusieurs voyageurs d’arriver aux points de contrôle avec une bouteille d’eau, de shampoing ou autre liquide.

Dans le bagage à main, les liquides sont limités à 100 mL, dans un ou des contenants pouvant entrer dans un sac clair de 1 litre. Les formats plus généreux peuvent voyager, mais dans le bagage enregistré.

Par ailleurs, la réglementation sur les liquides inclut les gels et les aérosols.

«C’est le temps des Fêtes et vous voulez apporter votre sauce aux canneberges? C’est considéré comme un gel, alors si vous en avez plus de 100 mL, mettez-le dans le bagage enregistré», conseille Mme Langlois.

Trop de sel
Il existe également une règle au sujet du transport des poudres inorganiques, ce qui inclut les sels et le sable, par exemple.

«Pensez à des sels de bain, par exemple c’est) très, très relaxant. Mais si vous en avez plus de 350 mL, donc plus ou moins la taille d’une canette de soda (ce sera) beaucoup plus relaxant de l’avoir dans votre bagage enregistré», illustre Mme Langlois.

En plus petite quantité, il est cependant possible de les transporter dans le bagage à main.

La règle s’applique aussi aux sels de cuisson et aux mélanges d’épices. Mme Langlois donne également l’exemple des réchauffe-mains, dont plusieurs contiennent des poudres inorganiques.

«Si vous en avez un ou deux, ça va, mais si vous en avez un paquet pour faire de la randonnée pendant deux mois, à ce moment-là, ça va dépasser la limite et vous êtes mieux de le mettre dans votre bagage enregistré, simplement.»

Des appareils bien chargés
Il est possible de transporter des appareils électroniques — téléphones, tablettes, ordinateurs portables — dans les bagages de cabine. Toutefois, certains passagers pourraient être sélectionnés au hasard pour une fouille un peu plus approfondie. Dans un tel cas, leurs appareils électroniques devront être prêts à démarrer. Il faut donc s’assurer avant le départ qu’ils sont bien chargés.

«Vous ne pourrez pas passer à la sécurité s’ils ne peuvent pas démarrer», prévient Mme Langlois.

Les appareils devront également être retirés de leur étui.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *