Santé
05:00 24 février 2020 | mise à jour le: 24 février 2020 à 00:23 temps de lecture: 4 minutes

Prévenir les maux d’Homo numericus

Prévenir les maux d’Homo numericus
Photo: Métro

La révolution numérique a bouleversé nos façons de penser, d’interagir, mais aussi de nous tenir. Tête penchée vers l’avant, épaules voûtées et pouce sursollicité: Métro décrypte les maux qui pèsent sur les utilisateurs d’écrans.

Environ 75% de la population mondiale possède un téléphone portable et passe de deux à quatre heures par jour à regarder son écran. À cette habitude s’ajoute celle des ordinateurs, désormais indispensables dans de nombreux emplois.

«L’utilisation de ces appareils nous amène à adopter des postures qui ne sont pas naturelles et qui, à terme, peuvent causer des dysfonctionnements et des douleurs chroniques», explique Stéphane Fournier, physiothérapeute de formation au Centre hospitalier universitaire de Montréal.

Les problèmes de cou, notamment, sont devenus le quatrième trouble de santé en importance à l’échelle du globe. L’utilisation croissante des SMS pour communiquer laisse craindre aux experts une hausse du text neck syndrome, qui désigne l’ensemble des douleurs provoquées dans la nuque par une mauvaise posture prolongée.

L’effet domino

«Les douleurs de cou peuvent vite entraîner d’autres maux, prévient Stéphane Fournier. Une pression exagérée exercée sur la nuque a un effet sur les structures ligamentaires et musculaires, puis sur tous les disques de la colonne

Il ajoute qu’une mauvaise posture s’installe progressivement et qu’il est très difficile de s’en défaire, d’où l’importance de faire de la prévention sur ce plan. La mauvaise posture encouragée par les écrans a également un impact sur la dynamique respiratoire. Le fait d’être légèrement penché vers l’avant réduit la capacité de la cage thoracique à bien se dilater pour faire entrer l’air. Cette respiration non optimale peut augmenter le niveau de stress et avoir les conséquences négatives qui lui sont associées.

Quant au phénomène du SMS thumb, il est moins courant, mais bien réel. Plusieurs cas d’inflammation ont été diagnostiqués chez des utilisateurs de téléphone pratiquant des mouvements répétés, rapides et prolongés avec leur pouce, en tapant des SMS, par exemple!

«Il est difficile de changer ses habitudes de posture, mais c’est essentiel pour prévenir les douleurs et les problèmes de santé chroniques.» Stéphane Fournier, physiothérapeute

Prévenir les maux liés aux écrans

Les premiers signes d’un mauvais emploi des écrans sont une tension musculaire excessive, des céphalées, une inflammation dans la région du cou, des douleurs chroniques et un alignement anormal de la colonne.

La pause idéale inclut quelques exercices permettant de détendre et de réaligner la colonne. Il s’agit de s’étirer, puis d’effectuer quelques mouvements du menton d’avant en arrière. La rétraction des épaules permet ensuite de détendre les trapèzes. Elle consiste simplement à les abaisser et à les étirer vers l’arrière. Enfin, une petite marche de deux ou trois minutes permet de remettre la colonne en place. Ne serait-ce pas l’heure d’aller chercher un petit café?

S’il est impossible de conseiller aux gens de ne plus utiliser leurs appareils, Stéphane Fournier suggère quelques bonnes attitudes à adopter.

  • Essayer de mettre ses appareils au niveau des yeux, pour soulager le cou.
  • Incliner les appareils à un angle de 60 degrés, s’ils sont à l’horizontale.
  • Éviter toute posture prolongée en faisant des pauses d’environ 5 minutes toutes les 30 minutes.
  • Pratiquer l’automassage des muscles du cou et des épaules en effectuant une forte pression des doigts pendant environ 60 secondes.
  • Consulter un physiothérapeute en cas de douleurs chroniques.

«Les écrans peuvent avoir des conséquences négatives sur la santé mentale et physique.»

Défi: résister à l’attrait des écrans

Dès que vous avez un moment libre, vous le passez en symbiose avec votre téléphone, votre ordinateur ou votre tablette? Voici quelques astuces pour résister à ces appareils:

  • Si votre écran d’accueil déborde d’applications non essentielles, glissez-les sur un écran secondaire.
  • Fixez-vous des moments précis de la journée pour répondre à vos interlocuteurs.
  • Calculer le temps que vous passez sur vos écrans et fixez-vous des objectifs pour le réduire.
  • Assurez-vous d’avoir des passe-temps sans écran. Peinture, danse, bricolage… vous avez l’embarras du choix!
  • Si vous recevez constamment des notifications automatiques sur votre téléphone, désactivez-les!
  • Les seules alertes que vous devriez conserver sont celles provennant de personnes réelles.
  • Vous regardez souvent votre téléphone la nuit? Rechargez-le dans une autre pièce et utilisez un réveille-matin.

Articles similaires