Les choix de la rédac
09:00 1 juin 2020 | mise à jour le: 10 novembre 2020 à 14:30 temps de lecture: 4 minutes

Quels souvenirs de la pandémie pour les enfants?

Quels souvenirs de la pandémie pour les enfants?
Photo: Sean Gallup/Getty ImagesDistanciation sociale et port du masque sont aussi le quotidien des enfants

La pandémie du coronavirus, la quarantaine et la distanciation sociale resteront sans doute dans les mémoires comme des moments clés qui auront marqué ce début d’année.

Alors que les impacts économiques, sociaux et culturels de la COVID-19 sont encore évalués par les experts, la reprise après-crise devrait prendre un certain temps.

Elle aura touché les personnes de tous âges, même les enfants. Mais, à quel point ces derniers s’en souviendront-ils? Selon Helen Dodd, professeure chargée d’étudier le développement de l’anxiété enfantine à l’université de Reading, au Royaume-Uni, a déclaré à Métro que «cela variera beaucoup selon leur âge».

«Les jeunes enfants ne se souviendront probablement que de certains événements alors que les plus âgés s’en souviendront davantage. Comme pour les adultes, les enfants se souviendront d’événements, de sentiments et de moments qui sont inhabituels et qui leur sont propres. Cela signifie qu’ils pourront se souvenir de choses qu’ils ont trouvé terrifiantes, mais heureusement beaucoup d’enfants auront aussi quelques souvenirs joyeux de cette période», explique Mme Dodd.

Afin d’améliorer l’humeur de l’enfant durant la quarantaine, les experts recommandent d’intégrer du dynamisme comme de l’exercice, selon une étude internationale conduite par l’université de Strathclyde, en Écosse. L’activité physique comme routine devrait être soutenue par l’utilisation de médias électroniques. C’est aussi très important de casser les périodes sédentaires prolongées toutes les 30 à 60 minutes. Une autre recommandation est de garder une certaine régularité dans les heures de coucher et de lever des enfants, en gardant les écrans loin de la chambre où ils dorment et d’éviter leur utilisation avant le coucher.

«Nous avons constaté qu’ils sont beaucoup moins actifs durant les jours non scolaires des fins de semaine et des vacances; notre préoccupation est qu’ils manquent non seulement d’éducation, mais aussi d’activités», a déclaré John Reilly, professeur d’activité physique et de sciences de la santé publique à l’université de Strathclyde dans un communiqué.

Quelque 77% des enfants de moins de 18 ans dans le monde – 1,80 milliard  sur 2,35 milliards – vivent dans l’un des 132 pays avec une politique de confinement.

Plus de 72%, ou 1,3 milliard d’élèves, ne sont pas scolarisés en raison de la fermeture des écoles dans 177 pays.

Quelque 3 milliards de personnes, soit 40% de la population mondiale, n’ont pas les moyens de se laver les mains avec du savon et de l’eau à la maison.

Questions pour Helen Dodd, Professeure chargée d’étudier le développement de l’anxiété enfantine à l’Université de Reading, au Royaume-Uni

Comment la pandémie et la quarantaine pourraient-elles nuire aux enfants?

Il s’agit, bien sûr, d’une situation unique de sorte que nous ne savons pas exactement comment les enfants seront affectés. Il y a des inquiétudes concernant les conséquences du confinement pour la santé physique et mentale des enfants et leur éducation. Nous menons l’enquête Co-SPACE pour savoir comment les enfants et les familles font face au confinement afin d’avoir une meilleure idée de la manière dont les enfants peuvent être affectés et de ce que nous pourrons faire pour les aider.

Qu’en est-il du développement personnel?

La personnalité reste plutôt stable dans le temps. Les enfants continuent à se développer mais, pour la grande majorité d’entre eux, il est peu probable que la pandémie fera une grande différence sur leur personnalité. Ce qui est important, c’est que la vie des enfants revienne rapidement comme avant afin qu’ils puissent vivre des expériences normales comme jouer avec leurs amis. C’est important pour leur développement.

Comment discuter de la pandémie avec les enfants?

Prenez le temps de parler à vos enfants, ne les submergez pas d’informations qu’ils n’ont pas besoin de connaître ou qui seraient inappropriées pour leur âge. Essayez de vous amuser à la maison et de passer le temps en jouant.

Parce que les enfants sont encore en développement, il est important que leur vie retourne à la normale le plus rapidement possible. Ils ont besoin de reprendre leur éducation et, surtout, d’avoir l’occasion de jouer avec leurs amis et d’être actifs à l’extérieur, dès qu’il sera possible de le faire en sécurité.

Articles similaires