Santé
05:00 30 décembre 2020 | mise à jour le: 30 décembre 2020 à 14:39 temps de lecture: 4 minutes

Réussir sa remise en forme, même à la maison

Réussir sa remise en forme, même à la maison
Photo: Viachaslau Rutkouski /123RFPour bien réussir la remise en forme, deux entraîneurs préconisent de se fixer des objectifs modestes.

La traditionnelle résolution de se remettre en forme après le jour de l’An devra se faire différemment en 2021, pandémie oblige. Alors que les centres d’entraînement sont toujours fermés, comment atteindre ses objectifs ? Métro en a discuté avec deux entraîneurs qui donnent leurs conseils.

«Le mieux est de se fixer des objectifs. Quelqu’un qui veut se remettre en forme, sans avoir de plan clair, ne va pas avoir une bonne méthode pour réussir», souligne d’emblée Samuel Gordinne, kinésiologue et entraîneur personnel chez Nautilus Plus.

Il ajoute que les objectifs peuvent être aussi simples que de s’engager à faire 20 minutes d’exercice, trois jours par semaine. L’assiduité permet également d’intégrer l’exercice physique dans la routine.

Des propos qui rejoignent ceux de Luis Argumedes, fondateur du Centre U Fit. «Avant l’intensité, l’important, c’est la constance, explique-t-il. Graduellement, on peut augmenter l’intensité et la durée de l’entraînement.»

Les deux entraîneurs préviennent d’ailleurs des dangers de se fixer des objectifs trop élevés. Ce piège pourrait miner la confiance et augmenter le risque de blessure.

«Les objectifs ambitieux peuvent motiver à très court terme, mais éventuellement, quand on se rend compte que ça demande beaucoup de travail et qu’on ne les atteindra pas dans la prochaine semaine ou le prochain mois, ça décourage», constate M. Gordinne.

«Mon conseil numéro un, c’est de trouver quel est le moment préférable pour soi, pour s’entraîner. Certaines personnes sont plus matinales, alors que d’autres préfèrent le soir. À partir de là, c’est de s’entraîner 3 ou 4 fois par semaine et d’augmenter progressivement l’intensité.» – Luis Argumedes, fondateur du Centre U Fit

S’entraîner à la maison

Comme les salles d’entraînements sont présentement fermées, la majorité des personnes devront commencer leur remise en forme à la maison. Même si on ne possède pas d’équipements, toutes les ressources devraient être à portée de main.

«Ça prend très, très peu d’équipement. Ça prend surtout de la créativité, résume M. Gordinne. Pour le commun des mortels, ce sera simplement de travailler avec le poids du corps, ou des choses que tout le monde possède à la maison, comme des chaises, des serviettes ou des bouteilles remplies d’eau.»

Il rappelle également que de nombreux gyms proposent maintenant des séances d’entraînement en ligne et des services d’entraîneurs qui peuvent guider leur client et leur proposer des programmes personnalisés.

«Tout peut se faire sans équipement, avec le poids du corps. On peut varier l’intensité d’une manière ou d’une autre. Par exemple, en augmentant la durée d’un exercice», ajoute M. Argumedes.

Il réitère que l’approche un peu plus économique n’en est pas moins bonne, surtout dans le contexte actuel, où le prix des poids et haltères a considérablement augmenté depuis le début de la crise.

Revenir au gym

Un jour, les salles d’entraînements pourront rouvrir leurs portes au public. Néanmoins, la modération restera importante pour prévenir les risques de blessures.

«La première chose, c’est d’y aller progressivement, et d’écouter son corps le plus possible. On voit souvent des personnes qui viennent s’entraîner, qui sont super motivées, mais qui s’entraînent trop et font de la surcompensation. Leur corps n’est plus capable d’en prendre», constate M. Argumedes, qui rappelle encore une fois l’importance d’avoir un plan d’entraînement préétabli.

M. Gordinne rappelle également que même les habitués auront besoin d’une certaine période d’ajustement, alors que leur corps n’aura plus la capacité de soulever les mêmes charges qu’avant l’arrêt forcé des activités.

«Ce qui est encourageant, c’est que ça ne prend pas beaucoup de temps au corps pour retrouver son niveau d’avant. Ça prend juste une certaine constance, mais avec le phénomène de la mémoire musculaire, on sait que le corps peut récupérer très rapidement», rassure-t-il.

Articles similaires