Mobilité

Honda HR-V 2016: Aux antipodes du Mazda CX-3

Photo: Collaboration spéciale

L’année dernière, deux VUS sous-compacts ont fait leur apparition : le Honda HR-V et le Mazda-CX-3.

Dans le Guide de l’auto, le Mazda CX-3 a été désigné Meilleur nouveau VUS, ainsi que Meilleur VUS sous-compact, dans les deux cas devant le HR-V. Pourtant, je ne peux dire aujourd’hui que le CX-3 soit nettement meilleur que le Honda HR-V. En fait, le HR-V est aux antipodes du CX-3. Globalement, ce dernier semble être un meilleur véhicule, mais cela dépend véritablement de vos besoins.

Modernité
Le HR-V étant un nouveau véhicule, Honda n’avait pas à composer avec une vieille plateforme et un style démodé à ramener au goût du jour. C’était l’occasion d’indiquer clairement la direction que prendra la compagnie au fil des années à venir.

Ayant essentiellement des formes arrondies, le HR-V semble être plus gros qu’il ne l’est réellement.

À l’intérieur, même impression. Un aménagement ouvert et spacieux nous fait oublier que nous sommes techniquement dans un VUS sous-compact agrémenté d’un habitacle moderne et bien dessiné.

Sous le capot, on trouve un moteur quatre cylindres de 1,8 litre, livrant 141 chevaux et un couple de 127 lb-pi. Il envoie sa puissance aux roues avant par l’entremise d’une boîte manuelle, ou d’une automatique CVT (en option). Le rouage intégral est également offert.

Si Honda annonce une consommation, pour la version CVT 4RM, de 8,1 l/100 km en conduite combinée, dans la vraie vie, vous pourrez faire mieux à condition de faire attention. Le fait d’avoir une CVT dans la voiture permet à la mécanique de développer rapidement son couple, chose qui rend la conduite écologique plus soutenable.

Pratique, mais fade
En milieu urbain, on apprécie la petitesse du HR-V, mais également son agilité. Même si la direction n’est pas des plus communicatives, on arrive facilement à faufiler le HR-V parmi les files de voitures embouteillées. Dans ce contexte, le CVT se comporte plutôt bien.

Sur l’autoroute, peu importe les conditions, le HR-V donne l’impression d’être fermement en selle, comme si le petit «camion» était rivé à l’asphalte même. Notez cependant que sa puissance donne le sentiment d’être un peu juste, particulièrement lorsque vient le temps d’effectuer une manœuvre. En dépit d’une puissance s’apparentant à celle du CX-3, qui lui compte sur 146 chevaux, le couple supérieur de ce dernier rend les accélérations plus mordantes, alors que l’exercice n’est pas très convaincant avec le HR-V.

Cela dit, le HR-V offre beaucoup de place, tant à l’avant qu’à l’arrière, et malgré tout, il possède un coffre de 657 litres, contre 452 litres pour le CX-3.

Autrement dit, si le CX-3 est un véhicule qui mise avant tout sur la conduite sportive et la précision, le HR-V s’applique à offrir confort et espace. Maintenant, que recherchez-vous dans un VUS?

Fiche d’appréciation

  • Consommation: 4/5 – Une conduite raisonnable est récompensée par une consommation qui tourne autour de 7,3 l/100 km.
  • Conduite: 3/5 – L’une des lacunes du HR-V est qu’on s’ennuie au volant.
  • Performances: 3/5 – Le petit moteur couplé à une boîte automatique CVT n’a rien de bien dynamique.
  • Multimédia: 4/5 – Nouvelle génération du système Honda, il fonctionne bien.
  • Confort: 3,5/5 – Malgré sa petite taille, le HR-V est confortable.
  • Note générale: 3,5/5 – Ennuyeux, mais pratique et compact. Un choix rationnel.

Articles récents du même sujet