Techno

La presse belge poursuit Google

Un groupe de représentant de journaux belges francophones réclament 76
millions de dollars à Google pour violation de droits d’auteur.

Copiepresse, qui défend les intérêts de journaux belges francophones tels que, Le Soir, La Libre Belgique et La Dernière Heure,
demande à Google de lui verser une compensation suite au jugement de la
justice belge, qui en 2007, avait déclaré que Google n’avait pas
respecté les droits d’auteur des journaux en publiant pendant deux ans
sur Google News des articles sans autorisation.

Google avait par la suite cessé de publier articles et photos et
entamé en vain des discussions avec Copiepresse pour régler leurs
différents et pour définir un nouveau partenariat.

«Mon sentiment, c’est que certains chez Google ne voulaient pas
aboutir, qu’ils préféraient essayer d’obtenir un résultat plus
favorable pour eux en appel. Il y avait aussi la volonté de ne pas
faire une offre acceptable, car ils savent que tout accord conclu avec
nous donnerait lieu à des accords similaires avec d’autres journaux en
Europe et dans le monde», a déclaré Margaret Boribon, présidente de
Copiepresse à l’Agence France-Presse.

De son côté, Google estime que le portail d’actualités de Google,
Google News, est légal et qu’il n’a pas violé les droits d’auteur de la
presse belge francophone, rapporte l’agence IDG News.

«C’est pourquoi nous faisons appel à la décision de février 2007.
Nous considérons que cette nouvelle réclamation pour des dommages
passés est sans fondement et nous avons l’intention de la contester
vigoureusement», a déclaré un porte-parole de Google.

Articles récents du même sujet