Techno

Le gouvernement britannique perd encore des données personnelles

Après avoir perdu l’an dernier deux cédéroms
contenant les renseignements personnels de 25 millions de personnes, le
gouvernement britannique a récidivé cette semaine, rapporte la BBC.


Cette
fois-ci, ce sont les renseignements personnels de 84 000 prisonniers
qui ont été perdus par une firme privée qui réalisait un contrat pour
le compte du Département de l’Intérieur.

Les renseignements personnels se trouvaient sur une clé USB qui a
été perdue par un employé qui travaillait pour la firme PA Consulting.
La clé USB n’est protégée par aucun système d’encodage, a avoué le
Département de l’Intérieur.

Le nom et la date de naissance des 84 000 prisonniers se trouvent
dans la clé USB, mais également les dossiers détaillés de 10 000
criminels récidivistes ainsi que 33 000 documents du Département de
l’Intérieur.

Selon le député d’opposition Dominic Grieve (Parti conservateur), la
perte de la clé USB relève de la responsabilité directe du gouvernement
de Gordon Brown, même si elle a été perdue par PA Consulting. « Si la
clé tombe dans les mains d’une tierce partie, les prisonniers pourront
alors poursuivre le gouvernement en toute légitimité pour la
divulgation de leurs renseignements personnels », a-t-il déclaré.

Protection des renseignements personnels: un problème au Royaume-Uni

La protection des renseignements personnels est un sujet controversé
au Royaume-Uni, notamment après de nombreux incidents impliquant la
perte de supports de données par le gouvernement ou des sociétés
publiques.

La semaine dernière, la BBC (British Broadcasting Corporation) s’est notamment excusée
pour la perte d’une clé USB contenant les renseignements personnels de
250 enfants qui voulaient participer à une émission de télévision
produite par la firme Objective Productions. Parmi les renseignements
volés sur les jeunes participants se trouvent leur nom, leur date de
naissance, leur adresse postale et la période durant laquelle leurs
parents seront en vacances.

En novembre 2007, c’est le ministère britannique des Finances qui avait perdu deux cédéroms
contenant les renseignements personnels de 25 millions de personnes.
Les cédéroms avaient été envoyés par les services fiscaux britanniques
au National Audit Office, un organisme gouvernemental de contrôle, via
la société de transport de colis TNT, mais n’ont jamais été reçus par
leur destinataire.

Articles récents du même sujet