Écrans

FAR CRY 4: un monde de possibilités

Photo: collaboration spéciale

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’Ubisoft Montréal a décidé de polariser sur elle une bonne partie de l’attention médiatique consacrée aux jeux vidéo. Quel mois de novembre! Sept jours après la sortie d’Assassin’s Creed Unity, voilà que c’est au tour de Far Cry 4 de se retrouver en magasin. Si vous n’êtes pas familier avec le monde vidéoludique, sachez que ces deux jeux, conçus en grande partie à Montréal, étaient parmi les plus attendus de l’année.

Premier défi de Far Cry 4: succéder à Far Cry 3, un jeu envoûtant qui nous plongeait dans un «paradis» de l’Asie du Sud terrorisé par des pirates sanguinaires. Avec Far Cry 4, on change de paysage. On se retrouve dans une sorte de Népal imaginaire qu’on nomme Kyrat. Tout à fait magnifique. Un peu comme avec Assassin’s Creed, il nous prend des envies d’explorer librement les environnements en faisant fi des missions ou des objectifs.

Dans Far Cry 4, vous incarnerez l’intrépide Ajay Ghale, qui se retrouve à Kyrat pour y disperser les cendres de sa mère. Et les choses ne seront pas si simples. Rapidement, on se retrouve dans un contrôle routier qui dégénère et nous faisons la rencontre du fascinant Pagan Min, le tyrannique roi de Kyrat. Aucun doute qu’il nous connaisse. Il nous invite pour le lunch… et nous offre des raviolis aux crabes*. Avec facilité, nous allons nous évader pour nous retrouver au sein d’un groupe rebelle: le Sentier Doré.

Vous avez là la base de l’histoire, vous imaginez la suite: des trahisons, des choix à faire. L’intérêt principal de Far Cry 4 n’est pas vraiment dans son scénario, mais plutôt la modélisation d’un vaste monde ouvert de montagnes, de lacs, de temples et de neiges éternelles. Tout cela peuplé d’une faune diversifiée, d’animaux aussi exotiques que dangereux. C’est le genre de jeu qui, avec ses multiples possibilités, fabrique une expérience quasi unique à chaque joueur. Chacun ira ensuite de son anecdote de jeu, ce qui alimentera les discussions entre joueurs au bureau comme sur le web.

Si vous êtes nouveau dans l’univers de Far Cry, vous allez aimer ce dernier volet. Vous allez en redemander après avoir côtoyé ce roi Pagan Min, sadique et plein de style. Si vous étiez disciple de Far Cry 3, vous allez inévitablement faire le jeu des comparaisons et sans doute trouver plusieurs similitudes. Si votre budget divertissement pour le mois de novembre n’est pas déjà épuisé, c’est un achat à faire.

*Bien que le jeu vous propose d’explorer le repaire de Pagan Min, ce dernier vous dit de rester à table et de savourer vos raviolis au crabe. Restez à table sans bouger une dizaine de minutes, et vous aurez droit à une fin alternative après 15 minutes de jeu. 🙂

FAR CRY 4

  • Disponible sur : Xbox One, PS4, PC, Xbox 360, PS3
  • Prix : à partir de 59,99$
  • Classé M pour jeune adulte

Articles récents du même sujet