Sports

Bouchard est éliminée en deux manches

Canada's Eugenie Bouchard plays a shot against Latvia's Anastasija Sevastova during their second round match of the French Open tennis tournament at the Roland Garros stadium, in Paris, France. Thursday, June 1, 2017. (AP Photo/David Vincent) Photo: AP

MONTRÉAL — Le parcours de la Montréalaise Eugenie Bouchard aux Internationaux de tennis de France s’est terminé de façon abrupte jeudi, alors qu’elle s’est inclinée en deux manches, 6-3, 6-0, contre la Lettone Anastasija Sevastova.

Le duel n’a duré que 59 minutes et Sevastova a été particulièrement expéditive lors du deuxième set, qu’elle a gagné en seulement 18 minutes.

Lors de cette deuxième manche, Bouchard a commis neuf erreurs directes et n’a récolté que huit points, comparativement à 25 pour la 19e joueuse mondiale et 17e tête de série. Sevastova n’a concédé qu’un point à son service lors du deuxième set.

Au total, Bouchard a inscrit seulement 10 coups gagnants et 22 fautes directes.

«Comme au premier tour, elle a commis beaucoup de fautes, a analysé Sylvain Bruneau, entraîneur responsable de l’équipe féminine du Canada, de Paris. Sevastova a vraiment exposé les failles d’Eugenie en effectuant plusieurs variations de rythme et jouant plusieurs amortis.»

Bouchard s’est présentée à Roland-Garros même si elle était ennuyée par une blessure à une cheville qui l’a empêché de participer au tournoi de Nuremberg la semaine dernière. La Montréalaise a d’ailleurs confirmé sa présence tardivement.

Sevastova a semblé vouloir profiter de cette blessure alors qu’elle a multiplié les amortis.

«Je n’avais pas le sentiment de bien me déplacer, certainement pas à 100 pour cent de mes capacités, et ç’a nui à la qualité de mon jeu», a déclaré Bouchard en conférence de presse.

«Les amortis font partie de son jeu, peu importe la facilité de mes déplacements, a renchéri Bouchard en parlant de Sevastova, et je savais que je devais être prête pour ce genre de coups. Mais j’avais de la difficulté à me rendre à la balle.»

La Montréalaise avait mal amorcé le duel, disputé sur le court numéro 2 — le même où elle avait gagné son match de premier tour — perdant les deux premiers jeux.

Bouchard s’est ressaisie, brisant le service de Sevastova lors du quatrième jeu pour créer l’égalité, avant de perdre le sien aussitôt après. Elle a eu l’occasion de créer de nouveau l’égalité, mais n’a pas su la saisir.

En déficit 2-5, Bouchard a sauvé deux balles de manche au service de Sevastova et est même parvenue à renverser la vapeur au point de forcer la tenue d’un neuvième jeu au premier set.

Mais Sevastova a de nouveau réussi à récupérer ce bris pour boucler la première manche.

«J’ai eu quelques occasions au début du premier set, mais j’ai commis trop d’erreurs directes et elle a bien varié son jeu, rendant les choses encore plus difficiles pour moi», a aussi analysé Bouchard, dont la priorité sera de soigner sa cheville endolorie.

«J’ai tout fait pour participer au tournoi et je suis contente d’avoir gagné un match, mais (mercredi), c’est à peine si j’ai pu m’entraîner. J’ai besoin de temps maintenant pour me remettre de cette blessure.»

«Je ne suis pas prêt à dire que c’est la cheville qui est entièrement responsable de son élimination, mais c’est certain qu’elle s’est moins entraînée», a noté Bruneau.

Malgré cette sortie hâtive, Bruneau a déclaré que ce qu’il a vu du jeu de Bouxchard au cours des dernières semaines laisse présager de belles choses.

«Je suis persuadé que de bonnes choses s’en viennent pour elle. Je sais que ça semble cliché, mais elle s’entraîne à fond, que ce soit sur le court ou en gymnase.

«Rappelez-vous, elle avait connu une bonne séquence en Australie, en début de saison, avant de connaître un petit passage à vide. Là, elle vient de connaître de bonnes semaines sur terre battue malgré sa blessure, a poursuivi Bruneau. Elle est présentement à la recherche de constance, et ça vient souvent avec la confiance. La confiance, c’est en gagnant des matchs qu’elle vient.»

Articles récents du même sujet