Sports

Vettel et Hamilton se disputent le titre

Après trois ans de domination pour l’écurie Mercedes, la saison 2017 réserve davantage de surprises aux amateurs de F1. Ferrari, dont les derniers championnats des pilotes et des constructeurs remontent à 2007,
 est en tête grâce aux performances de Sebastian Vettel. Toutefois,
 Lewis Hamilton (surtout) et Valtteri Bottas, de Mercedes, ne sont pas
 très loin derrière. Aperçu de la présente campagne en prévision
 du Grand Prix du Canada, disputé ce week-end à Montréal.

Grand Prix d’Australie
Sebastian Vettel n’avait pas décroché la pole en Australie. Cela ne l’a toutefois pas empêché d’aller chercher la première victoire de Ferrari depuis 2015. Le pilote allemand a profité des premiers arrêts aux puits pour doubler le meneur, Lewis Hamilton (Mercedes). Il a ensuite traversé la ligne d’arrivée 10 secondes avant son plus proche poursuivant.

Le Grand Prix d’Australie a aussi représenté la première course du Québécois Lance Stroll au volant d’une F1. Le pilote-recrue de l’écurie Williams a bien entamé le Grand Prix en passant du 20e au 13e rang, mais des problèmes de freins
l’ont forcé à abandonner au 42e tour.

Grand Prix de Chine
Après avoir cédé la première manche de la saison à Sebastian Vettel (Ferrari), Lewis Hamilton (Mercedes) n’avait pas dit son dernier mot. Hamilton, qui avait encore la pole, a mené de bout en bout, notamment grâce à de bons choix de pneus. Vettel, après avoir chuté au sixième rang, a dû travailler fort pour mettre Hamilton au défi. Il lui a livré une belle bataille après être remonté au deuxième rang, mais le Britannique a tenu bon. La course a également été marquée par la belle remontée de Max Verstappen. Le pilote Red Bull a grimpé sur la troisième marche du podium après être parti de la 16e position sur la grille.

Lance Stroll, qui partait du 10e rang, a été contraint à l’abandon dès le premier tour. Le véhicule du Québécois a subi des dommages lorsqu’il a été heurté à l’arrière par Sergio Pérez,
de Force India.

Grand Prix de Bahreïn
Le combat entre Sebastian Vettel (Ferrari) et Lewis Hamilton (Mercedes) a été âpre au Grand Prix de Bahreïn. Les deux rivaux partaient respectivement deuxième et troisième sur la grille, derrière Valtteri Bottas. Toutefois, le coéquipier de Hamilton n’a pas été assez rapide pour se mesurer aux deux meneurs du championnat. Après s’être échangé la tête à quelques reprises, Vettel a finalement devancé
Hamilton au fil d’arrivée.

Pour Lance Stroll, la course s’est encore une fois terminée avant la fin. Le Québécois a été contraint à l’abandon au 12e tour après avoir été frappé de plein fouet par Carlos Sainz, de Toro Rosso, qui sortait des puits. Après leur enquête, les commissaires ont blanchi Stroll et infligé une pénalité de trois places
à Sainz pour le prochain Grand Prix.

Grand Prix de Russie
Un peu de nouveauté en ce quatrième Grand Prix de la saison: Valtteri Bottas (Mercedes) est parvenu à contrer les attaques de Sebastian Vettel (Ferrari) et à remporter sa première course de F1 en carrière. Il a franchi le fil d’arrivée moins d’une seconde devant Vettel. Après un excellent départ, Bottas s’est emparé de la position de tête, qu’il n’a perdue qu’une seule fois, quand il a fait un arrêt aux puits.

Pour la première fois de la saison, Lewis Hamilton, coéquipier de Bottas chez Mercedes, a raté le podium. Il a fini quatrième, 25 secondes derrière Kimi Räikkönen.

Lance Stroll a quant à lui profité de sa présence en Russie pour terminer son premier Grand Prix en carrière. Il a donc fini en 11e place. Un rang de plus et il aurait marqué les premiers points de sa jeune carrière. Il peut toutefois se compter chanceux d’avoir fini la course, puisqu’il a fait un tête-à-queue dès le premier tour.

Grand Prix d’Espagne
Le Grand Prix d’Espagne a lui aussi été le théâtre d’une belle bataille entre Sebastian Vettel (Ferrari) et Lewis Hamilton (Mercedes). Cette fois-ci, c’est Hamilton qui a eu le dessus grâce à un dépassement au 44e tour.

Les événements se sont précipités dès le premier tour de la course. Une collision au premier virage entre Kimi Räikkönen, le coéquipier de Vettel, et Max Verstappen (Red Bull) a mis fin aux espoirs des deux pilotes. Le collègue de Hamilton, Valtteri Bottas, a lui aussi dû s’avouer vaincu quand il a subi des problèmes de moteur au 39e tour.

Lance Stroll a quant à lui été en mesure de terminer son deuxième Grand Prix en carrière. Il a fini au
16e et dernier rang des pilotes n’ayant pas été forcés à l’abandon. Il était parti de la 18e place sur la grille.

Grand Prix de Monaco
Au Grand Prix de Monaco, Sebastian Vettel a mené Ferrari à sa première victoire dans la principauté depuis 2001. Il a devancé son coéquipier, Kimi Räikkönen, qui avait pourtant décroché la pole en qualification.

Le plus proche poursuivant de 
Vettel au classement des pilotes, Lewis Hamilton, qui avait peiné sur le bitume monégasque en qualification, s’est contenté du septième rang. Il a tout 
de même considérablement amélioré 
son classement, lui qui était parti de la 13e place sur la grille.
Daniel Ricciardo (Red Bull) a complété le podium et Valtteri Bottas (Mercedes) a fini quatrième. C’était la première fois de la saison qu’un pilote Mercedes ne montait pas sur le podium.

Le Québécois Lance Stroll a encore une fois été contraint à l’abandon à cause des problèmes de freins de sa Williams.

Articles récents du même sujet