Sports

Lewis Hamilton encore champion à Montréal

Photo: Mario Beauregard/Métro

Le circuit Gilles-Villeneuve a encore souri à Lewis Hamilton dimanche.

Le pilote de l’écurie Mercedes, qui était le détenteur de la pôle, n’a jamais été menacé et a décroché son troisième titre de suite au Grand Prix du Canada.

Le Britannique s’était forgé une telle avance qu’il n’a même pas perdu sa position de tête lorsqu’il est entré aux puits pour effectuer son seul changement de pneus de la course.

Son coéquipier, Valtteri Bottas, a permis à Mercedes de réussir son premier doublé (première et deuxième place) de la saison en terminant au deuxième rang. Daniel Ricciardo (Red Bull) a complété le podium.

«J’ai gagné mon premier Grand Prix en carrière ici il y a 10 ans. J’ai trouvé que ma course [de dimanche] a beaucoup ressemblé à celle de 2007», a indiqué Hamilton après son sacre.

Le Britannique a construit une belle relation avec le public montréalais depuis le début de sa carrière. Ses succès dans la métropole n’y sont bien sûr pas étrangers. Il se sent d’ailleurs presqu’aussi confortable ici que chez lui. «La foule a une énergie incroyable, a-t-il dit. Chaque année, le gens viennent en grand nombre. C’est la course qui se rapproche le plus du Grand Prix de Grande-Bretagne pour moi.»

Les résultats de Mercedes à Montréal sont un baume pour l’écurie qui a été incapable de grimper sur le podium pour la première fois de la saison il y a deux semaines à Monaco. Bottas n’a d’ailleurs pas tari d’éloges à l’endroit de son écurie. «C’est impressionnant de voir toutes les améliorations que l’équipe a pu faire en seulement deux semaines», a-t-il dit.

Sebastian Vettel (Ferrari), meneur au classement des pilotes, s’est contenté du quatrième rang. Parti en deuxième place, il a dû rentrer aux puits dès le cinquième tour pour remplacer un aileron avant endommagé. Sergio Perez a complété le trop cinq.

Ce dernier risque de devoir s’expliquer à son coéquipier chez Force India, Esteban Ocon, sixième. Ocon semblait plus rapide que Perez, et aurait possiblement pu voler la troisième place à Ricciardo. Perez a toutefois refusé de le laisser passé et Vettel plutôt a doublé les deux Force India.

Le Québécois Lance Stroll a pour sa part récolté ses deux premiers points en carrière en terminant au neuvième rang, lui qui était parti de la 17e place sur la grille.

Articles récents du même sujet