Sports
15:56 6 juillet 2018 | mise à jour le: 6 juillet 2018 à 17:19 Temps de lecture: 3 minutes

La Belgique défait le Brésil 2-1 à la CM

La Belgique défait le Brésil 2-1 à la CM
Photo: Frank AugsteinFrank Augstein / The Associated Press

KAZAN, Russie — La Belgique a atteint le carré d’as de la Coupe du monde de soccer pour la première fois en 32 ans après avoir disposé du Brésil 2-1, vendredi, empêchant ainsi Neymar de démontrer pleinement pourquoi il est le joueur le plus dispendieux de l’histoire du soccer professionnel.

Kevin De Bruyne a donné les devants 2-0 à la Belgique après avoir complété une belle contre-attaque dirigée par Romelu Lukaku à la 31e minute.

«C’était notre plus gros test, a confié De Bruyne. Le Brésil a été menaçant en attaque.»

Le premier filet de la rencontre a été un coup de chance. Le défenseur brésilien Fernandinho a redirigé bien malgré lui avec son bras un corner belge au fond de sa cage, à la 13e minute.

La Belgique a perdu un peu de cohésion en deuxième demie, et les changements apportés à la formation brésilienne l’ont secouée de sa torpeur. C’est d’ailleurs le substitut Renato Augusto qui a rétréci l’écart à 2-1 en effectuant une tête précise à la 76e.

C’était toutefois trop peu, trop tard pour le Brésil, qui n’a pu créer l’égalité en déjouant de nouveau le gardien belge Thibaut Courtois pour provoquer la prolongation.

Pour la troisième fois en Coupe du monde — après 1982 et 2006 — le carré d’as regroupe seulement des équipes européennes. La Belgique aura rendez-vous avec la France en demi-finales mardi à Saint-Pétersbourg. Le lendemain à Moscou, ce sera l’Angleterre ou la Suède contre la Russie ou la Croatie. Les autres quarts de finale seront présentés samedi.

Humilié 7-1 par l’Allemagne en demi-finales il y a quatre ans sur ses terres, le Brésil n’a même pas pu se rendre aussi loin dans le tournoi cette fois-ci. Comme ce fut le cas pour l’Allemagne et l’Argentine avant lui, c’est à l’Aréna de Kazan que le parcours du Brésil a été freiné.

«Nous venons de battre le Brésil en Coupe du monde, en phase éliminatoire, a souligné l’entraîneur-chef de la Belgique Roberto Martinez. Il faut savourer le moment, et le rappeler aux prochaines générations.»

La Belgique est maintenant invaincue à ses 24 derniers matchs.

Un pays européen sera couronné champion de la Coupe du monde pour la quatrième fois de suite, le 15 juillet à Moscou. La Belgique, qui a fini quatrième au tournoi en 1986 et qui n’a jamais remporté un championnat européen auparavant, espère mettre la main sur un premier titre mondial.

«Nous devons refaire nos forces pour le prochain match, a dit Martinez, donc regroupons-nous et assurons-nous de tirer le maximum de chacun d’entre nous… en demi-finale.»

Articles similaires