Le footeur

Une belle acquisition pour l’Impact, à condition que…

Une belle acquisition pour l’Impact, à condition que…
Photo: GettyMANHATTAN BEACH, CA - JANUARY 17: MLS soccer player Maxi Urruti attends MLS Media Week - Day 1 at Manhattan Beach Marriott on January 17, 2017 in Manhattan Beach, California. (Photo by Joshua Blanchard/Getty Images for TAG Heuer)

Alors qu’on ramassait à peine les confettis du podium de la MLS Cup remportée par Atlanta United samedi soir, l’Impact profitait d’une courte fenêtre allouée par la ligue pour faire l’acquisition de l’attaquant argentin Maxi Urruti, en provenance du FC Dallas.

En retour, les Texans ont obtenu 75 000$ d’argent d’allocation ciblée (TAM) en plus d’un choix de première ronde au prochain SuperDraft MLS.

Produit de Newell’s Old Boys de Rosario, Urruti a disputé 162 matchs en MLS, avec Toronto, Portland [avec qui il a remporté la MLS Cup en 2015] et Dallas, récoltant un total de 44 buts et 25 passes. En 33 matchs avec Dallas l’an dernier, il a totalisé 8 buts en plus de servir 11 passes.

Comme le démontrent ses statistiques, l’Argentin de 27 ans n’est visiblement pas le fameux avant-centre de qualité internationale qui manque tant à l’Impact depuis le départ de Didier Drogba. Je serais d’ailleurs extrêmement surpris que Rémi Garde s’attende à ce qu’Urruti remplisse ce rôle et qu’il ait biffé cet article de sa liste d’épicerie.

Si je ne me trompe pas, cette acquisition pourrait donc s’avérer un tournant pour l’Impact, avec un joueur qui peut évoluer comme deuxième attaquant ou milieu axial, et qui a toujours montré une abnégation et une intensité exemplaires, des deux côtés du ballon. Un profil qui plaît particulièrement au pilote français et une corde qui s’ajoute à une attaque prometteuse, qui a cependant manqué cruellement de mordant et de diversité la saison dernière.

Je n’ai aucune difficulté à visualiser Urruti s’amusant comme larron en foire avec, notamment, Nacho Piatti et Alejandro Silva, et devenir rapidement un favori du stade Saputo grâce à son dévouement et à son énergie. Mais pour que ces belles images se matérialisent, l’ajout de ce satané 9 doit demeurer la grande priorité du mercato hivernal montréalais.

Une autre année de Zlatan!
Selon le L.A. Times, le Galaxy de Los Angeles et Zlatan Ibrahimovic se seraient entendus sur une prolongation de contrat d’un an, et une annonce officielle devrait être faite la semaine prochaine. Ces informations surviennent alors qu’un flirt bien senti entre Ibra et le Milan AC faisait couler beaucoup d’encre en Europe.

Auteur de 22 buts et de 10 passes décisives en 27 matchs la saison passée, le Suédois de 37 ans verra son salaire de 1,5M$US augmenter substantiellement, en plus d’obtenir l’étiquette de joueur désigné. Cette promotion devrait en principe forcer le club californien à se départir d’un des trois joueurs qui jouissent de ce statut, soit les frères Gio et Jonathan dos Santos, ainsi que le Français Romain Alessandrini.

Il ne faudrait cependant pas se surprendre si le Galaxy réussissait à obtenir une forme de dérogation à la règle des trois «Designated Players» de la MLS, si jamais le club avait l’intention de conserver ses quatre vedettes. Ce ne serait pas la première fois qu’on userait de «créativité» pour accommoder un club qui désire allonger ce qu’il faut pour aligner plusieurs joueurs de calibre international.

Un dossier qu’on suivra avec une attention particulière à Montréal, étant donné que certaines rumeurs ont lié Alessandrini à l’Impact récemment.