Sports

Eric Reid n’a pas été testé trop souvent

FILE - In this Nov. 25, 2018, file photo, Carolina Panthers' Eric Reid (25) kneels during the national anthem before an NFL football game against the Seattle Seahawks, in Charlotte, N.C. The NFL and the NFL Players Association has released a joint statement saying an independent administrator found Panthers safety Eric Reid received the “normal” number of drug tests this season and he was not the subject of targeting by the league. Reid said in December he had been tested seven times by the NFL. He said the league was targeting him because of the ongoing collusion case against the NFL alleging that team owners conspired to keep him out of the league because of his decision to kneel during the national anthem to protest racial and social injustice. (AP Photo/Mike McCarn, File) Photo: The Associated Press

CHARLOTTE, N.C. — La NFL et l’Association des joueurs de la NFL (NFLPA) ont assuré qu’Eric Reid n’a pas été la cible d’un nombre excessif de tests antidopage.

Dans un communiqué conjoint émis mercredi, la ligue et le syndicat ont indiqué qu’un administrateur indépendant a confirmé que Reid a dû se soumettre à un nombre «normal» de tests antidopage cette saison. «Il n’y a pas de preuve qu’il a été ciblé», peut-on y lire.

Reid a dit croire qu’il était soumis à ces tests à répétition en raison de sa poursuite contre la NFL.

Le demi de sûreté des Panthers de la Caroline a déclaré en décembre avoir fait l’objet de sept tests antidopage. Il prétend que la ligue l’a ciblé en raison de la poursuite pour collusion qu’il a déposée contre le circuit. Il prétend dans cette poursuite que les propriétaires d’équipes de la NFL se sont ligués contre lui en raison de son appui à son ex-coéquipier des 49ers de San Francisco Colin Kaepernick, avec qui il s’agenouillait pendant l’hymne national afin de protester contre les injustices raciales et sociales.

Une source a toutefois indiqué à l’Associated Press que Reid n’a pas été soumis à autant de tests qu’il le prétend. Cette source n’a par contre pas indiqué le nombre de tests précis auxquels Reid a dû se soumettre.

Cet administrateur indépendant a été chargé par la ligue et l’association d’enquêter sur les allégations de Reid. Une copie de son rapport, qui contient des informations personnelles et confidentielles au sujet des tests subis par Reid, lui a été remise.

«Nous ne contreviendrons pas au droit à la confidentialité des joueurs, mais nous pouvons confirmer que le rapport contient les dates auxquelles il a été avisé des tests inopinés et de celles auxquelles ces tests ont été menés, indique le communiqué. Le rapport démontre également que les tests auxquels a dû se soumettre M. Reid ont été générés par un algorithme. Sa sélection pour ces tests s’est avérée normale en comparaison avec le nombre de joueurs sélectionnés pour des tests inopinés pendant qu’il était actif au sein du circuit.»

Reid n’était pas immédiatement disponible pour commenter ce rapport.

Il s’est joint aux Panthers à titre de joueur autonome le 27 septembre. En raison de la date à laquelle il s’est joint aux Panthers, il a immédiatement été soumis à deux tests: un pour les produits dopants et l’autre pour les drogues récréatives, comme le stipulent les règles de la NFL.

Reid prétend ensuite avoir dû se soumettre à six tests dans les 11 semaines suivantes, ce qui serait bien au-dessus de la norme. Les joueurs de la NFL doivent habituellement se soumettre à deux ou trois tests antidopage sur une période de 17 semaines.

Articles récents du même sujet