Sports

Raonic et Shapovalov poursuivent leur route

Raonic et Shapovalov poursuivent leur route
Photo by: The Associated PressDenis Shapovalov. AP Photo/Kin Cheung

MELBOURNE, Australie — Les Canadiens ont eu plus de chance que leurs compatriotes féminines jeudi aux Internationaux de tennis d’Australie.

Milos Raonic et Denis Shapovalov ont remporté leur match de deuxième tour, mais chez les dames, Eugenie Bouchard et Bianca Andreescu ont été éliminées. De plus, en double féminin, le tournoi de Gabriela Dabrowski a pris fin au premier tour.

Dans un duel qui a duré quatre heures et une minute — et qui a été interrompu pendant environ une demi-heure à cause de la pluie, forçant les organisateurs à fermer le toit de l’Aréna Rod-Laver —, Raonic l’a emporté 6-7 (4), 7-6 (6), 7-6 (11), 7-6 (5) contre le Suisse Stanislas Wawrinka.

«On dirait que ces quatre heures sont passées en 15 minutes… L’adrénaline était au rendez-vous», a confié Raonic, le finaliste à Wimbledon en 2016. J’ai été très chanceux de demeurer en vie au quatrième set.»

C’est la troisième fois que Raonic bat Wawrinka en sept affrontements, et en chaque occasion il y est parvenu lors d’un tournoi du Grand Chelem. C’est aussi la troisième victoire de suite du Canadien contre le Suisse, qui compte trois titres en carrière en tournois du Grand Chelem.

Comme c’est son habitude, Raonic a été étincelant au service, amassant 39 as contre six doubles fautes. Wawrinka s’est également bien tiré d’affaire à ce chapitre avec 28 as et seulement deux doubles fautes. Les deux joueurs ont réalisé deux bris de service, Wawrinka en trois tentatives et Raonic en sept occasions.

Le plus important bris d’entre tous est survenu lors du neuvième jeu de la quatrième manche, alors que Wawrinka menait 5-3 et tentait de forcer la tenue d’un set décisif. Avec un score de 15-40, Wawrinka a sauvé une première balle de bris mais à l’opportunité suivante, Raonic a réalisé un coup droit gagnant qui a ramené le duel à service égal.

Au bris d’égalité, un coup droit imprécis du Suisse a permis à Raonic de mettre fin au match et d’accéder au troisième tour.

Pour Wawrinka, la défaite est d’autant plus douloureuse qu’il est venu à deux points de gagner le deuxième set et qu’il a détenu trois balles de manche lors du set suivant.

Quant à Shapovalov, 25e favori du tournoi, il a disposé en trois sets du Japonais Taro Daniel, 6-3, 7-6 (2) et 6-3. Le jeune Canadien de 19 ans a terrassé son adversaire avec 16 as; il lui a aussi arraché deux bris de service.

Les Canadiennes balayées
Dans un match disputé peu avant l’aube à l’heure de l’Est au Canada, Eugenie Bouchard a été vaincue par l’illustre Américaine Serena Williams, détentrice de 23 titres du Grand Chelem, en deux manches, 6-2, 6-2.

«Serena, s’est-elle dit à elle-même avant la rencontre, ‘tu dois commencer le match sur les chapeaux de roue; tu dois être en feu.’»

Bouchard a commis quatre doubles fautes contre l’Américaine qui lui a arraché quatre bris de service. Williams n’a jamais été inquiétée lors de ce duel qui a duré une heure et 10 minutes. Elle est classée 16e favorite du premier tournoi majeur de la saison.

«Elle doit être la favorite pour gagner ce tournoi, a reconnu Bouchard. C’était difficile contre elle aujourd’hui. J’ai été constamment mise sous pression, je jouais sur les talons. Elle a tant de puissance.

«Parfois, même quand je frappais de bonnes premières balles, elles me revenaient aux pieds, sur la ligne de fond. C’est ce qu’elle fait si bien, a commenté Bouchard. Lorsqu’elle déclenche ses retours, c’est toujours intimidant.»

Avec la défaite de Bouchard, il ne reste donc plus de Canadienne en lice pour le titre en simple, car plus tôt en journée, jeudi, Andreescu s’est inclinée au terme d’une éreintante bataille de deux heures 14 minutes, 6-3, 3-6, 6-2 contre la Lettonne Anastasija Sevastova, 13e tête de série.

Malgré une belle démonstration de talent et de ténacité contre une adversaire dix ans son aînée, Andreescu s’est inclinée au terme d’une éreintante bataille de deux heures 14 minutes devant Sevastova.

Gonflée à bloc après avoir forcé la tenue d’une troisième manche, Andreescu avait pris les devants lors du set décisif en brisant Sevastova dès le jeu initial. Cette dernière a cependant riposté avec un bris dès le jeu suivant, puis un autre, décisif, au 6e jeu lors duquel Andreescu a été blanchie.

À partir de ce moment, Andreescu, visiblement épuisée, n’a plus été en mesure de riposter aux attaques de Sevastova, perdant son service pour une troisième fois lors du huitième et dernier jeu du troisième set.

Malgré la défaite, Andreescu aura connu un périple fructueux, gagnant 11 des 13 matchs qu’elle a joués depuis le 1er janvier. Après être passée par les qualifications, Andreescu a atteint la finale de la Classique ASB d’Auckland en Nouvelle-Zélande, la première de sa carrière sur le circuit de la WTA.

Au passage, elle a éliminé la Danoise Caroline Wozniacki et l’Américaine Venus Williams avant de s’incliner en trois manches face à l’Allemande Julia Goerges. Par la suite, elle a obtenu son billet pour le tableau principal des Internationaux d’Australie grâce à trois autres victoires lors du tournoi de qualification.

Pendant ce temps, Dabrowski et la Chinoise Xu Yifan, troisièmes têtes de série du double féminin, ont perdu dès le premier tour face au tandem tchèque composé de Barbora Strycova et Marketa Vondrousova. Ces dernières ont gagné le match en trois manches de 6-2, 3-6, 6-3 en 1 h 55 minutes.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *