Soutenez

Un partisan envahit le terrain avec un drapeau arc-en-ciel

Un partisan a envahit le terrain du stade de Lusail avec un drapeau arc-en-ciel pour contester les droits bafoués pour la communauté LGBTQ+ au Qatar. Photo: ActuFoot

Le match de lundi opposant le Portugal à l’Uruguay a été interrompu durant quelques secondes, à la 51e minute de jeu. C’est qu’un partisan a déjoué les gardes de sécurité pour envahir la pelouse du stade de Lusail en brandissant un drapeau arc-en-ciel, dénonçant les droits bafoués de la communauté LGBTQ+ au Qatar. Le partisan en question portait également un chandail avec les inscriptions «Respect envers les Iraniennes» et «Sauvons l’Ukraine».

L’individu a rapidement été maîtrisé par les gardes qui s’étaient lancés à ses trousses. L’événement a été brièvement capté par les télédiffuseurs officiels.

La FIFA avait formellement interdit les drapeaux arc-en-ciel à l’intérieur des différents stades qataris en marge du tournoi, mais avait fait volte-face le 24 novembre dernier. Rappelons que l’homosexualité est toujours illégale au Qatar, en 2022.


Le match en question s’est conclu par une victoire de 2-0 des Portugais face à leurs rivaux sud-américains. Avec les trois points récoltés, Cristiano Ronaldo et sa troupe sont officiellement qualifiés pour les huitièmes de finale de cette Coupe du monde.

Bruno Fernandez (54e et 90e+3) a inscrit un doublé dans le camp des vainqueurs.

Pour passer à la ronde suivante, l’Uruguay devra impérativement battre le Ghana, vendredi, lors de son dernier match de phase de groupes.

Chaque semaine, une sélection des nouvelles de votre arrondissement.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.