Sports
21:14 18 août 2015 | mise à jour le: 19 août 2015 à 02:23 Temps de lecture: 3 minutes

La foi de Johan Venegas

La foi de Johan Venegas
Photo: Graham Hughes/La Presse Canadienne

Que ce soit parce qu’il a réalisé son rêve de devenir footballeur professionnel, pour sa place en équipe nationale acquise en septembre 2014 ou en raison de la possibilité qu’il a de poursuivre sa carrière à l’étranger, l’attaquant costaricain Johan Venegas ne rate pas une occasion d’exprimer sa gratitude à Dieu.

Celui qui, gamin, tentait de reproduire les exploits de Ronaldinho, au FC Barcelone, sur les modestes terrains de Puerto Limón, petite ville côtière de près de 60 000 habitants, a jusqu’ici rayé de sa liste ces objectifs et compte continuer à trimer dur pour y ajouter d’autres réalisations importantes.

«J’ai été agréablement surpris lorsque j’ai su que l’Impact s’intéressait à moi et j’ai prié pour que le transfert ait lieu; je suis donc très reconnaissant d’être ici aujourd’hui, a déclaré Venegas à Métro hier après l’entraînement. Maintenant, tout ce que je veux, c’est contribuer au succès de l’équipe et pouvoir offrir un titre aux amateurs.»

Bien que son ajout ait été le moins remarqué du dernier mercato international de l’Impact, derrière l’arrivée spectaculaire du grand Didier Drogba, il n’en est pas moins important pour autant. À 26 ans, avec un profil offensif taillé sur mesure pour la MLS, Venegas pourrait bien devenir le cœur de l’attaque montréalaise au cours des prochaines années.

Sa complémentarité avec Ignacio Piatti a de quoi enthousiasmer les supporters du bleu-blanc-noir. Déjà, en deux matchs, Venegas a permis à l’Argentin de retrouver plus fréquemment ce flanc gauche où il a causé tant de dégâts avec San Lorenzo, le relayant dans l’axe avec brio. Une variation que Frank Klopas gagnerait à exploiter, surtout lorsque Drogba intégrera le onze partant.

«Avec Nacho, nous avons une très bonne communication. Quand il me dit qu’il veut aller à l’extérieur, je m’installe au centre, et nous alternons souvent comme ça. C’est bien, car ça déstabilise les défenses adverses. Ce qui compte, c’est qu’on continue à évoluer ensemble pour accrocher un maximum de bons résultats, tout en jouant un football que les gens apprécient», s’est enthousiasmé Venegas, qui ne cache pas son penchant pour le beau jeu.

La confiance tranquille de celui qu’on surnomme affectueusement Cachetón («Joufflu», en raison de sa bouille sympathique) semble contagieuse, et pour cause! Si cette chimie si prometteuse avec Piatti continue de se développer, Drogba aura deux alliés de taille pour terrasser les équipes adverses, et ce, dès ses premiers pas avec le maillot montréalais.

L’effet Drogba
Les billets pour le match de samedi contre Philadelphie se sont envolés, alors qu’on s’attend à voir l’Ivoirien faire ses débuts tant attendus au Stade Saputo.

  • À le voir se démener à l’entraînement, il apparaît évident qu’il est impatient de renouer avec la compétition.
  • Reste maintenant à voir si ce sera d’entrée de jeu ou en fin de match.

Articles similaires