Sports

Fleischmann doit rester

Fleischmann doit rester
Photo: THE CANADIAN PRESSToronto Maple Leafs goaltender James Reimer, second from right, watches the puck as teammate Jake Gardiner, left, tries to clear Montreal Canadiens forward Tomas Fleischmann from the crease during first period pre-season exhibition NHL hockey action in Toronto on Saturday, September 26, 2015. THE CANADIAN PRESS/Darren Calabrese

Maintenant que le Canadien a envoyé 17 joueurs aux IceCaps de St. John’s dans la Ligue américaine, le portrait de l’alignement en vue de la nouvelle saison se précise.

En tout, 31 joueurs sont toujours au camp d’entraînement, dont quatre blessés – Max Pacioretty, Noah Juulsen, Nikita Scherbak et Michael Bournival.

Tchèque motivé
Un des joueurs les plus intéressants toujours à Montréal est Tomas Fleischmann. L’ailier gauche de 31 ans essaie de se tailler une place avec l’équipe.

Fleischmann serait un joueur utile pour une équipe comme le Canadien qui ne compte pas beaucoup de buts. Il a très bien joué durant les matchs préparatoires, et c’est clair que le CH pense sérieusement lui offrir un contrat.

graphique hockey
En dépit d’une saison difficile avec les Panthers de la Floride et les Ducks d’Anaheim en 2014-2015, Fleischmann a connu une meilleure année que plusieurs joueurs devant remplir un rôle au sein du troisième ou du quatrième trio.

Il ne comptera plus 20 buts ou plus par campagne, comme ce fut le cas dans le passé, mais l’équipe de Michel Therrien manque sérieusement d’options de qualité à l’aile gauche, et si jamais Max Pacioretty finit par rater plusieurs matchs, l’équipe serait dans l’embarras.

Les meilleures équipes de la LNH ont beaucoup de profondeur, et si Marc Bergevin peut convaincre l’attaquant tchèque d’accepter un contrat raisonnable à court terme, le Canadien ajoutera un élément clé qui l’aidera à mettre fin à ses malheurs en zone offensive, comme ce fut le cas avec l’acquisition d’Alexandre Semin.

Condon c. Tokarski
Si le Canadien compte sur le meilleur gardien de but partant de la LNH, c’est loin d’être le cas en ce qui concerne le poste de portier adjoint.

Cela ne veut pas dire que Dustin Tokarski est un mauvais gardien, mais il suscite peu d’enthousiasme lors de ses départs.

Mike Condon, pour sa part, a été impressionnant depuis que le Canadien lui a offert un contrat en 2013. Il a démontré sa valeur il y a deux ans avec les Wheeling Nailers de l’ECHL. En 39 départs, il a accumulé 24 victoires, tout en affichant une moyenne d’arrêts de 0,931.

L’année dernière, avec les Bulldogs de Hamilton, Condon a de nouveau relevé le défi, même s’il jouait avec une équipe médiocre. Ne soyez pas surpris s’il finit par se tailler un poste avec le bleu-blanc-rouge cette année.

Cela étant dit, le poste de deuxième gardien avec le Canadien n’est qu’une goutte d’eau dans le plan d’ensemble.

Si Carey Price se blesse, ce n’est ni Tokarski, ni Condon qui pourraient prendre la relève, à moins que la ligue leur permette de jouer tous les deux devant le même filet.