Sports

Cible dans le dos et Carey Price

Cible dans le dos et Carey Price
Photo: THE CANADIAN PRESSToronto Maple Leafs' James van Riemsdyk, centre, scores on Montreal Canadiens goaltender Carey Price as Canadiens' P.K. Subban defends during second period NHL hockey action in Montreal, Saturday, October 24, 2015. THE CANADIAN PRESS/Graham Hughes

Le départ canon du Tricolore est dû en partie au fait qu’il compte sur la contribution de tous les joueurs de son alignement.

Selon le site web leftwing­lock.com, les trios de Tomas Plekanec, d’Alex Galchenyuk et de David Desharnais se retrouvent parmi les 10 meilleures unités du circuit Bettman en matière de buts à forces égales, du jamais vu.

Il sera impossible de tenir ce rythme tout au long de la saison, mais pour le moment, c’est une situation des plus encourageantes qui mérite des bravos, que dis-je, des bravissimo.

De surcroît, le Canadien a tiré de l’arrière pendant moins de trois minutes cette saison, sur un total de 540 minutes disputées. L’attaque est en grande forme. Malheureusement, l’équipe de Michel Therrien connaît des problèmes en défensive.

Le Tricolore a contrôlé la grande majorité des tentatives de tirs au cours de ses six premiers matchs, mais les mauvaises habitudes, fatales l’an dernier, commencent à réapparaître. On peut toutefois pardonner quelques mauvaises sorties, vu le départ fulgurant de l’équipe.

graphique hockey

Il est clair que les équipes adverses connaissent le dossier dominant montréalais. Elles se débattent comme des diables dans l’eau bénite pour être les premières à vaincre le CH.

Voilà la croix qu’il faut porter lorsqu’on forme la meilleure équipe de la ligue. On dirait qu’il y a une imposante cible dans le dos du Tricolore. Heureusement, même si les équipes adverses font de leur mieux, Carey Price est de nouveau au sommet de sa forme.

En bloquant 49 des 52 tirs des Maple Leafs de Toronto samedi, son pourcentage d’arrêt cette saison a… baissé!

Price a alloué plus de deux buts pour la première fois samedi, mais le fait demeure qu’il offre le même niveau de jeu que la saison dernière.

La plus grande épreuve aura lieu cette semaine, tandis que l’équipe se prépare pour un voyage sur la côte ouest. Un périple qui produit rarement de bons résultats pour le CH.

Plekanec et Pacioretty en désavantage numérique
Que dire du duo de Tomas Plekanec et de Max Pacioretty en désavantage numérique? Lorsque Pacioretty est sur la glace en situation de quatre contre cinq, le Canadien obtient 43,8% des tentatives de tirs.

Essentiellement, le duo a pris l’habitude de tourner ces situations défensives en occasions de marquer. Leur combinaison de vitesse, de talent et de travail acharné est payante pour le Canadien.

Coup d’œil vers l’avenir
Les IceCaps de St. John’s suivent les traces du grand club. Ils ont seulement perdu un match en temps réglementaire et ont présentement une fiche de 5-1-2, ce qui les place au sommet de la Ligue américaine. Bud Holloway, Charles Hudon et Christian Thomas mènent la charge, en se retrouvant parmi les 10 meilleurs compteurs de la ligue.

Dans la Ligue Junior Majeure du Québec, l’espoir du CH Daniel Audette marque à volonté. L’attaquant compte 25 points en 14 matchs pour le Phoenix de Sherbrooke.

Et ce, même si le Phoenix a mal entamé la campagne (6 victoires en 17 matchs). La production d’Audette n’en est que plus impressionnante.