Sports

Le Canadien en nette progression

FOXBORO, MA - JANUARY 01: Brendan Gallagher #11 of the Montreal Canadiens celebrates scoring his team's third goal against the Boston Bruins in the second period during the 2016 Bridgestone NHL Winter Classic at Gillette Stadium on January 1, 2016 in Foxboro, Massachusetts. (Photo by Maddie Meyer/Getty Images) Photo: Getty Images

Même s’il vient de connaître un des pires mois de son histoire en termes de récolte de points, le Canadien s’est nettement amélioré cette saison comparativement à la campagne 2014-2015.

Sans Carey Price et Brendan Gallagher, qui ont raté la moitié des matchs de l’équipe, le Bleu-blanc-rouge est cinquième dans la LNH en matière de tirs tentés (53,5 %). En 2014-15, il occupait le 22e rang avec un maigre 48,6 %.
Pourquoi faut-il porter attention à cette statistique?

Depuis 2006-2007, presque toutes les équipes ayant soulevé la Coupe Stanley ont été parmi les quatre meilleures de la ligue dans cette catégorie. Il a eu deux exceptions. Les Bruins de Boston, qui ont fini 10e, mais qui comptaient sur le travail exceptionnel du gardien Tim Thomas (taux d’efficacité de 94,6 % à forces égales), et les Penguins de Pittsburgh, qui n’ont contrôlé que 48,4 % des tentatives de tirs, mais qui se sont considérablement améliorés quand Dan Bylsma a remplacé Michel Therrien.

Bref, un des meilleurs moyens pour s’assurer de connaître des séries éliminatoires fructueuses est de contrôler la majorité des tirs au cours de la saison régulière.

Capture d’écran 2016-01-04 à 22.30.51

Et ce n’est pas la seule catégorie statistique où le Canadien s’est amélioré. Le CH obtient plus de chances de marquer, et plus d’occasions de grande qualité, que ses adversaires.

La grande différence par rapport à 2014-2015? Les Montréalais ont un taux de tirs convertis en but plus faible et ont souffert des performances moins fiables devant le filet. Rien d’étonnant quand le meilleur gardien du circuit est à l’infirmerie.

Maintenant que Gallagher est de retour, nous pouvons nous attendre à une légère hausse de la production offensive. De plus, il aidera sûrement à tourner la page sur un mois pénible. Disons que son rétablissement ne pouvait survenir à un meilleur moment. Le style de jeu en décembre était encourageant, mais les partisans commençaient à perdre patience.

Heureusement, Marc Bergevin n’a pas flanché. Même avec la série de défaites de décembre, le Canadien connaît une bien meilleure saison qu’en 2014-2015.

Jonathan Drouin

Jonathan Drouin vit des frustrations avec le Lightning de Tampa Bay. Même s’il est le meilleur de son équipe en termes de points par 60 mi­nutes (1,64), il est souvent laissé de côté. Il a donc demandé à être échangé.

Avec un temps de glace raisonnable, Drouin a le potentiel de devenir un joueur d’impact dans la LNH. Le Canadien, lui, a un surplus de défenseurs, un point faible du Lightning. 
Les échanges au sein d’une même section sont rares, mais il serait sage de se renseigner sur ce qu’il en coûterait pour faire son acquisition.

 

Articles récents du même sujet