Sports

Grande fête au Stade pour les 40 ans des JO de Montréal

Photo: Chantal Levesque/Métro

Quelque 25 000 Montréalais ont envahi la moitié du Stade olympique jeudi soir afin de célébrer l’anniversaire du lancement  jour pour jour des compétitions des Jeux de Montréal de 1976. Les artistes de la soirée, Marie-Mai, Ariane Moffatt et Walk Off The Earth, ont su faire danser la foule sans les plonger dans la nostalgie.

La soirée a débuté avec des chants et des danses tribales suivies de rythmes électro qui donnaient des allures de Pow Wow au premier numéro de la soirée. Coiffes et habits traditionnels autochtones étaient au rendez-vous afin de réchauffer la foule. Par moment, on se serait cru à un concert de A Tribe Called Red.

C’est l’arrivée d’une réplique de la flamme olympique, au milieu de photographies de la construction du stade, qui a littéralement enflammé la foule. Le directeur des sports du Comité d’organisation olympique des jeux de 1976, Walter Sieber, est ensuite monté sur scène afin de donner une allocution durant laquelle la reine des jeux de Montréal, Nadia Comaneci, est venue exprimer quelques mots en français à la foule.

M. Sieber a tenu à rappeler la triste note sur laquelle les compétitions avaient commencé. Quelque 631 athlètes africains avaient boycotté les jeux puisque le CO avait refusé de disqualifier la Nouvelle-Zélande en raison de son implication dans l’Apartheid sud-africain.

«Les jeux ont laissé un héritage, comme les infrastructures, le centre Claude-Robillard ou le CEPSUM, mais ils ont aussi permis de développer une expertise en organisation évènementielle sportive», a déclaré M. Sieber.

Marie-mai, reine de la soirée

Après plusieurs numéros de danse, c’est le groupe canadien Walk Off The Earth qui a démarré la portion musicale de la soirée. Reconnu pour ses reprises de chansons populaires sur YouTube, le quintet a interprété quelques reprises, dont Happy de Pharrell Williams, Hello d’Adele et même l’hymne Aux Champs Élysées, avant que Marie-Mai ne monte sur scène.

Une rumeur stridente et assourdissante émise par la foule a finalement accueilli la populaire chanteuse Marie-Mai. Dans une prestation énergique, elle a livré plusieurs succès de sa discographie durant une heure, dont C.O.B.R.A., C’est moi et Mentir. L’ancienne participante à l’émission Star Académie a même repris le couplet qui a fait découvrir Nicki Minaj sur la pièce Monster de Kanye West à un certain moment. La chanteuse Ariane Moffatt est également venue prêter sa voix pour deux pièces dont une de son répertoire, au grand plaisir des spectateurs.

Articles récents du même sujet