Uncategorized

Anjou dégage un surplus de 569 000$ pour 2017

Anjou dégage un surplus de 569 000$ pour 2017
Photo by: Le Flambeau/Archives

Pour une seconde année consécutive, l’arrondissement d’Anjou clôture son budget en réalisant un léger surplus budgétaire. Pour 2017, l’excédent des revenus sur les dépenses est de 569 000$.

Le maire Luis Miranda attribue ce résultat à une gestion saine et efficace des élus, rappelant du coup que l’enveloppe budgétaire octroyée par la ville-centre est nettement insuffisante pour répondre aux besoins de l’arrondissement.

Anjou parvient à équilibrer son budget en imposant une taxe locale, grâce à ses revenus locaux et à une gestion très serrée des dépenses, a expliqué M. Miranda.

Le Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2017-2019 a permis à Anjou de réaliser des projets pour près de 7M$ l’an dernier.

L’arrondissement a parachevé ses travaux de mise aux normes de son dépôt à sel, a réaménagé les aires de jeux et le chalet du parc Lucie-Bruneau, a effectué des travaux de rénovation à la bibliothèque Jean-Corbeil, a aménagé des aires de jeux et des jardins communautaires au parc Roger-Rousseau, a procédé à la réfection de trottoirs en plus d’aménager et d’installer des aires d’entraînement et balancelles dans divers parcs.

Il a également entrepris le processus d’acquisition d’un terrain pour la future maison de la culture ainsi qu’entamé le projet de mise aux normes de l’aréna Chénier.

Des investissements de plus de 6M$ ont aussi été faits sur le territoire angevin à même des budgets alloués aux services corporatifs provenant de la ville-centre  pour principalement des travaux d’infrastructures routières.

Budget 2018
Le budget 2018 d’Anjou sera légèrement en hausse à 26 718 000$, comparativement à 26 332 600$. Afin de financer l’écart entre les montants alloués par la ville-centre (17 908 100$), les revenus locaux (1 400 000$) et les besoins de l’arrondissement, les élus maintiendront la taxe locale et utiliseront une partie de leur surplus accumulé, soit 1 489 900$, pour équilibrer leur budget.

L’enveloppe budgétaire du PTI pour 2018 sera de 5,6M$. Parmi les projets priorisés, on retrouve le remplacement des fenêtres de la mairie d’arrondissement, les travaux de mise aux normes de l’aréna Chénier et l’éclairage du terrain de soccer au parc Lucie-Bruneau.

Diverses autres interventions pourraient s’ajouter en cours de route en fonction des ressources financières disponibles et des besoins exprimés.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *