Saint-Laurent
11:03 12 juin 2019 | mise à jour le: 12 juin 2019 à 11:03 temps de lecture: 2 minutes

L’écocentre laurentien accessible

L’écocentre laurentien accessible
Photo: Isabelle Bergeron/TC Media(Isabelle Bergeron/TC Media)

Juste à temps pour la période de déménagement, l’écocentre et centre de réemploi de Saint-Laurent a rouvert ses portes vendredi dernier.

Le centre «joue un rôle important dans notre casse-tête de réduire les matières résiduelles, affirme le maire de l’arrondissement, Alan DeSousa. Dans un monde idéal, on n’aurait jamais dû le fermer.»

L’écocentre accueille notamment des pneus, des résidus domestiques dangereux comme la peinture, des produits de nettoyage, des ampoules fluorescentes, mais aussi des produits électroniques tels que des téléviseurs, des imprimantes et des cellulaires.

Les résidents pourront se rendre les 13,14 et 15 juin, de 10h à 18h. L’horaire normal reprendra dès le 18 juin, soit du mardi au samedi, de 10h à 18h.

L’arrondissement Saint-Laurent collecte déjà les encombrants non rembourrés et résidus de construction, de rénovation et de démolition, une fois par mois. Cela inclut les appareils électroménagers, des meubles, des bains et des toilettes.

Une journée supplémentaire avait été prévue le 8 juillet, en raison de la fermeture de l’écocentre, et elle sera maintenue.

Fermeture

Le centre laurentien a cessé ses activités en avril après que l’entreprise Mélimax, chargée de la fourniture et du transport de matières par conteneur, avait été placée sur le registre des entreprises non admissibles aux contrats publics (RENA).

Le contrat de 4 M$ accordé en 2016 arrivait à échéance à la fin de l’année.

C’est maintenant l’entreprise Services uniques J.M. qui s’occupera de la gestion des déchets.

Contrats

La Ville de Montréal a conclu un contrat de 14 M$ avec l’entreprise Pro-Vert Sud-Ouest. Elle sera en charge de la gestion de sept écocentres, dont celui de Saint-Laurent, jusqu’en 2024.

Mais le contrat avec Pro-Vert Sud-Ouest ne permettra pas la rouverture de l’écocentre de LaSalle, qui a aussi cessé ses activités. Un appel d’offres de la Ville de Montréal concernant le transport et la gestion de matières par conteneur a été lancé.

«La Ville examine plusieurs solutions potentielles pour résoudre la problématique de transport, ainsi que la faisabilité technique de chacune de ces solutions», a indiqué à Métro l’attachée de presse du comité exécutif, Laurence Houde Roy.

Avec la collaboration de Zacharie Goudreault

Articles similaires