Uncategorized

Les chefs débattent une dernière fois

Les chefs débattent une dernière fois
Photo: capture d'écran Youtube

Le dernier débat des chefs de la campagne électorale 2019 se tient ce soir. Justin Trudeau, Andrew Scheer, Jagmeet Singh, Yves-François Blanchet, Elizabeth May et Maxime Bernier auront une ultime chance de se démarquer et de mettre de l’avant leurs programmes.

Visionnez le débat en direct:

 

Environnement et énergie

Le chef du PPC, Maxime Bernier affirme que les cibles de l’Accord de Paris ne pourront pas être atteintes à moins d’imposer une taxe sur le carbone de 300$ la tonne. Le Canada émet 2,6% des émissions polluantes, dit M. Bernier.

M. Singh dit vouloir annuler toutes les subventions aux pétrolières et réinvestir dans les énergies renouvelables et le transport en commun.

M. Blanchet évoque une loi pour contraindre le Canada à respecter ses cibles et des mesures incitatives en électrification des transports.

Justin Trudeau annonce qu’il a comme objectif une taxe sur le carbone de 50$ la tonne jusqu’en 2022.

M. Singh affirme qu’il n’imposera jamais un pipeline au Québec. Il vise un pays «sans aucune énergie fossile».

M. Scheer dit vouloir mettre fin au déversement des eaux usées.

Mme May veut réduire de 60% les émissions polluantes et d’éliminer progressivement les énergies fossiles.

M. Scheer dit qu’il a une «approche équilibrée et une approche mondiale», pointant du doigt des pays comme l’Inde.

M. Trudeau a donné 1 milliard de dollars à l’industrie pétrolière en programme d’aide, il affirme qu’il vise l’élimination des subventions aux pétrolières d’ici 2025 et que cela doit se faire de manière progressive.

M. Bernier évoque le besoin de faire des études sur l’impact du Soleil sur le réchauffement climatique.

Économie et finances

M. Singh dit qu’une taxe sur la classe moyenne ne sera pas augmentée et que les plus riches ont de l’argent qu’ils ne partagent pas. Il va mettre en place une taxe qui rapportera 70 G$ sur les gens riches. Il ne travaille pas pour les plus riches, dit-il. Il est «ridicule» que les personnes âgées font face à des défis aussi importants, dit M. Singh. Il faut augmenter les pensions et les services. Des soins dentaires au niveau national et une limite sur les frais cellulaires seront mis en place. «Pour les gens qui ont plus de 20 M$, on va mettre une taxe de 1%», dit M. Singh.

M. Bernier dit que le pays est endetté et qu’il veut à tout prix équilibrer le budget en deux ans et que c’est la seule promesse qu’il peut faire relativement à cet enjeu. M. Bernier veut abolir la gestion de l’offre en agriculture. «Un système socialiste, un cartel.» Chaque famille canadienne va sauver 400$ par année, dit-il.

May évoque une taxe sur les géants du web, éliminer les frais de scolarité, investir dans l’éducation post-secondaire, la livraison postale à domicile. Il faut trouver des revenus pour équilibrer le budget en 5 ans, dit-elle. Il faut faire plus pour la justice sociale, dit-elle. Mme May veut mettre sur pied une stratégie pour les aînés et d’affecter un ministre en ce sens.

M. Blanchet parle des paradis fiscaux et des géants du web où de l’argent pourrait être cherché. Une promesse importante du Bloc: une déclaration d’impôt unique que soutient M. Scheer et M. Singh, si il n’y a pas de perte d’emplois qui découlent de cette promesse. M. Singh est d’accord avec les déficits, mais pas de la même manière que Justin Trudeau.

M. Scheer n’a pas dévoilé son cadre financier, mais il va équilibrer budget en 5 ans, dit-il.

«Vous avez menti! Vous êtes un menteur compulsif!», a dit M. Scheer à M. Trudeau.

Scheer et Trudeau vont ajouter 70 G$ sur la dette dit Bernier, alors que 26 G$ par année vont en intérêt sur la dette dit M. Bernier. Le coût des déficits de M. Trudeau va surtout dans les infrastructures.

M. Scheer va couper l’aide étrangère de 25%, a-t-il rappelé.

Services aux citoyens

Respecter les champs de compétence provinciales est très important dit M. Bernier.

Le modérateur Patrice Roy évoque le génocide culturel vécu par les autochtones.

Financement égal pour les autochtones, dit M. Singh.

Les secteurs qui créent le plus d’emplois chez les Premières Nations en milieu rural: minier, forestier, énergétique, dit M. Scheer qui nommera un ministre avec la responsabilité de faire des consultations de manière dynamiques.

«On trouve des milliards de dollars pour des oléoducs, mais il n’y en a pas pour de l’eau potable pour les Autochtones. Ils ont droit de participer aux choix et aux décisions», dit M. Blanchet

Il y a un déficit de confiance avec les autochtones, dit M. Blanchet.

«Les gouvernements libéraux et conservateurs ont négligé les communautés autochtones», dit M. Singh.

M. Trudeau promet la création de nouvelles écoles et de nouveaux investissements.

Abolir la Loi sur les indiens, plus d’autonomie sur les réserves et y créer de la richesse, dit M. Bernier.

Politique étrangère

«Ce qui se passe à Hong Kong est inquiétant», dit M. Singh.

«Il faut maintenir une relation commerciale avec la Chine. La vente d’armes à l’Arabie Saoudite, le traitement de Raif Badawi, Il faut que ça cesse», dit M. Blanchet.

«Avec mon approche, on va montrer au gouvernement chinois qu’on défendra nos intérêts et nos Canadiens détenus», dit M. Scheer.

«Une politique étrangère axée sur la sécurité et la prospérité des canadiens», dit M. Bernier qui veut baisser les seuils d’immigration.

M. Scheer va favoriser les réfugiés qui vivent la guerre pour immigrer au Canada.

M. Blanchet va faire fermer le chemin Roxham.

Mme May dit que M. Trudeau cache des lois dans les projets de lois omnibus.

Il y a pas de passe-droit à la frontière, assure M. Trudeau

Identité, éthique et gouvernance

Concernant la loi 21, M. Bernier dit que «le gouvernement a pris une décision et qu’il la respecte et qu’il y a un consensus». M. Trudeau dit qu’il n’interviendra pas «à ce moment-ci», mais qu’il y a «une possibilité d’intervention» pour protéger le droit des minorités. M. Singh préfère dire qu’il est contre la discrimination. M. Scheer n’interviendra pas concernant la loi 21, pointant que M. Blanchet a pour but de faire revivre le mouvement souverainiste. Le 21 octobre n’est pas «un référendum sur la souveraineté» réplique M. Blanchet.

M. Mme May dit qu’elle espère que «le Québec demeurera une société inclusive» et affirme vouloir attendre les décisions de la Cour.

«Pour la dernière fois», M. Scheer dit qu’il ne restreindra pas le droit à l’avortement, bien qu’il soit pro-vie.

Concernant l’affaire SNC-Lavalin, M. Bernier dit: «aucune entreprise n’est au-dessus de la loi. SNC-Lavalin comme les autres.» M. Singh dit que M. Trudeau cherchait à servir le PDG de SNC-Lavalin et non les travailleurs.

«C’est un système qui fonctionne à travers le monde. La décision appartient au ministère de la Justice», dit M. Trudeau.

«M. Trudeau a voulu s’ingérer dans le processus judiciaire», a dit M. Scheer.

«L’indépendance de notre système de justice est un fleuron de notre pays», dit M. Scheer.

«Personne n’est au-dessus de la loi», dit Mme May.