Uncategorized
13:17 20 juillet 2015 | mise à jour le: 20 juillet 2015 à 13:17 Temps de lecture: 3 minutes

Nouveau départ pour le développement économique local

Nouveau départ pour le développement économique local
Photo: Isabelle Bergeron/TC Media

Un nouveau modèle de développement économique local est en marche depuis la fin du mois de juin sur les territoires de Rosemont–La Petite-Patrie, Mercier – Hochelaga-Maisonneuve et Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension. Le Centre local de développement (CLD) Centre-Est remplace désormais les Corporations de développement économique communautaire (CDEC) du secteur.

«Il n’y a pas vraiment de différences avec ce qui était fait avant», lance Jean-François Lalonde, directeur général du CLD Centre-Est.

Il explique que les mandats sont toujours d’offrir des services d’accompagnement et de financement aux entreprises privées et d’économie sociale, situées sur le territoire des trois arrondissements.

Rappelons que depuis la signature du pacte fiscal transitoire, à l’automne dernier, entre Montréal et le gouvernement provincial, la compétence du développement économique local a été transférée à l’administration centrale montréalaise. Les 18 organisations initiales ont été fusionnées en six pôles économiques faisant du CLD Centre-Est, le deuxième plus important pôle de la métropole. «On estime suivre environ 20 000 entreprises, mais le potentiel entrepreneurial est gigantesque, surtout dans des quartiers aussi dynamiques», estime M. Lalonde.

Le grand défi sera surtout de continuer d’offrir des services similaires avec un budget nettement moindre. «On va devoir revoir les façons de faire, car nous sommes passé d’un budget de 16,7 M$ à 7,4 M$ pour Montréal», souligne-t-il. Le CLD Centre-Est fonctionnera pour l’année de transition avec un budget global de 1,4 M$, dont 200 000$ dédiés aux entreprises d’économie sociale et solidaire. Le reste des enveloppes est encore en attente d’être fixée.

Étendre les secteurs d’activité
M. Lalonde indique que les secteurs d’activité jusqu’alors ciblés dans chacun des trois arrondissements vont continuer à être couverts. «L’innovation technologique, l’entrepreneuriat économique et social, mais aussi le commerce de détail et le secteur manufacturier, vont rester. Il y en aura d’autres également», note-t-il.

Pour le moment, la nouvelle équipe, issue des trois secteurs, souhaite montrer aux entreprises que les services fonctionnent toujours.

La direction du nouvel organisme à but non lucratif, formée des anciens responsables de la CDEC Rosemont–La Petite-Patrie travaille actuellement en collaboration avec la ville-centre pour établir la nouvelle ligne directrice et le nouveau visage de l’organisation.

Le nom CLD Centre-Est devrait changer à l’automne pour une nouvelle appellation qui englobera les six pôles de la métropole. Une annonce devrait être faite en collaboration avec la ville-centre.

Les entreprises intéressées peuvent contacter le CLD Centre-Est au 514 722-0030 ou à info@cdec-rpp.ca. Les bureaux se trouvent dans l’ancienne CDEC Rosemont–La Petite-Patrie au 6224, rue Saint-Hubert. Information à www.cld-centre-est.ca .

 

Articles similaires