Actualités

Diminution du stationnement pour la revitalisation de Jean-Talon

Diminution du stationnement pour la revitalisation de Jean-Talon
Photo: Archives TC Media

L’élargissement de trottoirs et la création de deux places publiques occasionneront la disparition de quelques dizaines de places de stationnement dans le cadre du projet de réaménagement de la rue Jean-Talon Est, dévoilé mardi par la Ville de Montréal.

Un total de 45 espaces seront supprimés là où seront aménagées les prochaines places publiques, soit entre le boulevard L’Assomption et la rue de Pontoise ainsi qu’entre les rues Mainville et de Fontenelle.

Pourtant, lorsque les commerçants et résidents avaient été consultés sur le sujet, l’automne dernier, la majorité avait signalé leur désir de ne pas perdre d’espace de stationnement.

«Il restera beaucoup de place de stationnement dans le secteur, qui a un potentiel de 2000 espaces de stationnement. Il en restera environ 240 sur la rue Jean-Talon en plus de toutes celles sur les rues avoisinantes et sur les terrains privés», fait valoir Stéphane Blais, ingénieur à la Ville de Montréal.

Gestion du stationnement
Pour pallier le retrait de ces cases, le recours à des parcomètres ou à des limites aux heures de stationnement pourraient être envisagés.

«Nous n’écartons aucun élément à ce stade», souligne Sylvain Tardif, directeur de la Société de développement commercial (SDC) rue Jean-Talon Est.

Afin de connaître le portrait actuel du stationnement à Saint-Léonard, la SDC a lancé une étude sur le sujet, cet hiver. Lors d’un sondage effectué auprès des commerçants, en 2016, 28% d’entre eux considéraient qu’il fallait l’améliorer.

«Est-ce qu’il y a un réel manque de stationnement ou est-il plutôt mal géré. Il faut savoir le problème pour pouvoir choisir les mesures à prendre pour rendre le stationnement facile», explique M. Tardif.

Les résultats de l’étude devraient être dévoilés au cours du mois de mai.

Les travaux sur la rue Jean-Talon débuteront en 2018 et seront réalisés par phase. Les étapes du chantier ne sont pas encore connues, mais la Ville estime qu’il faudra environ deux ans pour compléter le projet.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *