Actualités
16:31 4 septembre 2018

Le média local Pamplemousse renaît de ses cendres

Le média local Pamplemousse renaît de ses cendres

Le média hyper local Pamplemousse.ca est de retour après plusieurs mois d’arrêts à la suite d’un manque de financement. Grâce à plus de 37 000$ de dons, il pourra de nouveau informer les citoyens du Plateau, de Rosemont–La Petite Patrie et de Mercier-Est.

Après avoir subi de plein fouet la crise qui touche tous les médias, for��ant l’interruption du site internet en février dernier, les trois journalistes de ce média hyper local, Anne-Marie Tremblay, Simon Van Vliet et Pierre de Montvalon, s’en sont remis aux lecteurs et aux entreprises locales pour leur redonner l’étincelle nécessaire à la relance du projet. Grâce à une campagne de sociofinancement, le journal a recueilli plus de 37 000$ de dons, lui permettant de maintenir le cap pour les six prochains mois. Une grande victoire pour ces journalistes qui ne s’attendaient pas à recevoir autant de soutien.

«Au départ, quand le média a fermé, les citoyens nous ont dit qu’ils étaient tristes de perdre un média crédible. Avec les dons recueillis, ça prouve que les gens étaient vraiment prêts à nous appuyer, que c’était important que notre média survive et perdure», s’est réjoui Anne-Marie Tremblay, journaliste pour Pamplemousse dans Mercier-Est.

«On dit que les lecteurs se désintéressent des médias locaux. On a la preuve du contraire, que les lecteurs veulent de l’information sur ces enjeux» – Anne-Marie Tremblay, journaliste pour Pamplemousse Mercier-Est.

Le média va continuer de fonctionner avec son équipe de trois journalistes et de couvrir, comme avant, les enjeux locaux. Mais le modèle d’affaires doit encore être appliqué, a soutenu Simon Van Vliet, journaliste sur le Plateau-Mont-Royal.

«C’est un gros défi. Les médias d’information, ce n’est pas une industrie qui va très bien. On fait le pari qu’avec un modèle en économie sociale qui mise sur des innovations technologiques, on peut repenser les médias comme une plateforme à part entière qui peut diffuser de l’information et créer une communauté», a-t-il expliqué, affirmant vouloir faire vivre à la fois l’économie et l’information locale.

Pamplemousse.ca compte aussi profiter d’une partie des 50M$ annoncés dans le dernier budget fédéral pour soutenir les médias locaux.