Actualités
19:43 28 octobre 2018 | mise à jour le: 28 octobre 2018 à 20:25 temps de lecture: 3 minutes

Une pétition contre les emballages en plastique de la SQDC

Une pétition contre les emballages en plastique de la SQDC
Photo: AFPA Member of the media gathers on October 16, 2018 in a Montreal cannabis store owned by the SQDC (Société québecoise du cannabis), a day before the October 17, 2018 legalisation of cannabis in Canada. (Photo by MARTIN OUELLET-DIOTTE / AFP)

Un Montréalais vient de déposer une pétition en ligne pour «forcer» la Société québécoise du cannabis (SQDC) à cesser d’utiliser des emballages en plastique à usage unique.

Jody Aveline adresse sa demande à la société d’État, mais aussi à la nouvelle ministre de l’Environnement de la Coalition avenir Québec (CAQ), MarieChantal Chassé, et au ministère des Finances du Québec, dorénavant dirigé par le député caquiste dans Groulx, Éric Girard.

«L’utilisation de plastiques recyclés ou de bioplastiques aurait été une méthode plus écologique pour les emballages du cannabis par La SQDC», écrit celui qui est aussi le directeur général de Cans 4 Cash Collection Service (C4CCS), un organisme qui collecte les bouteilles et les canettes non-désirées auprès des particuliers ou des entreprises. Les fonds ainsi recueillis sont remis à des organismes de bienfaisance ou à des banques alimentaires dans la communauté.

«En outre, si la SQDC avait mis en place une consigne/refund sur ledit emballage, la Terre serait un endroit plus propre et plus vert», ajoute l’entrepreneur dans sa missive, disponible sur la plateforme de Change.org.

En plus de nos cours d’eau et de nos sites d’enfouissements, «qui débordent de déchets plastiques», Jody Aveline affirme que les objets en plastique sont partout. «Regardez autour de vous. Il y a des objets en plastique comme des fourchettes et des couteaux en plastique, des sacs en plastique, des couvercles de tasses à café en plastique, des bouteilles en plastique, des pailles en plastique», dénonce-t-il.

«Maintenant, grâce à la nouvelle Société québécoise du cannabis (SQDC), nous avons un nouveau cannabis en plastique. Un emballage en plastique à ajouter à l’épidémie de déchets plastiques.» -Jody Aveline, instigateur de la pétition

Vision plus globale
De manière plus générale, M. Aveline indique que «le monde est dans une épidémie de déchets plastiques». «[Cela] affecte nos plages, nos côtes, nos océans, nos fonds marins, nos voies navigables et nos terres. Malheureusement, plus de 300 millions de tonnes de plastique sont créées chaque année, dont la moitié est à usage unique et cela doit cesser», avance-t-il, estimant que la société de vente de cannabis y a aussi son rôle à jouer.

Selon l’Organisation des Nations Unies, un maigre 9% des neuf milliards de tonnes de plastiques sont recyclées dans le monde. «La plupart de nos plastiques se retrouvent dans les sites d’enfouissement, nos océans et nos cours d’eau, ainsi que dans l’environnement. Les plastiques ne se biodégradent pas. Au lieu de cela, ils se décomposent lentement en petits morceaux de plastique appelés microplastiques», écrit l’instigateur du projet.

Ces microplastiques – des petites particules de moins de 5 mm – ont été retrouvés dans des poissons, des oiseaux et d’autres animaux marins. «Plus récemment, on en retrouvait même dans des selles humaines», illustre le pétitionnaire.

«En signant cette pétition, nous demandons à la SQDC d’adopter une approche plus écologique lors de la distribution de cannabis et de sous-produits liés au cannabis et de cesser d’utiliser des emballages en plastique», lance-t-il en toute fin de message.

Dimanche, en début de soirée, sa pétition avait recueilli quelque 200 signatures. «Tant d’emballages en plastique pour une si petite quantité de produit, s’est indignée une autre internaute, sur la page de la pétition. Ridicule. Un flacon en verre consigné ou réutilisable aurait été une bien meilleure option.»

Articles similaires

Commentaires 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Natasha White

    Arrêter avec le plastique! We must do better!

  • Laura

    Ça ne fait aucun sens, alors que nous sommes en 2019, et que le plastique pollue à un tel point qu’il se retrouve dans notre chaîne alimentaire, que les entreprises ne fassent aucun effort pour limiter son utilisation. Et c’est encore plus révoltant de penser qu’il s’agit d’une entreprise gérée par notre gouvernement, qui se devrait d’être le premier acteur du mouvement environnemental. Pour ma part je n’achèterai aucun produit de la SQDC pour cette seule raison.

  • Mathieu Malette

    Non seulement le procédédé est polluant mais nous en tant que consommateur ne pouvons jamais voir le produits.
    C’est arrivé fréquemment que le poids du cannabis soit inférieur à la quantité vendue. L’emballage est le pire au pays et j’en suis certain que la vente en est retardée dut à la quantité ridicule d’emballage.