Actualités
17:19 12 mars 2019 | mise à jour le: 12 mars 2019 à 17:29 temps de lecture: 3 minutes

Le Plateau-Mont-Royal demande l’aide financière de Québec pour rénover six intersections et deux rues

Le Plateau-Mont-Royal demande l’aide financière de Québec pour rénover six intersections et deux rues
Photo: TC Media/Archives

Le Plateau–Mont-Royal demande un appui financier de Québec afin de réaménager six intersections et deux rues sur son territoire, des projets qui visent à ralentir les automobilistes et rendre les déplacements des piétons plus sécuritaires.

L’arrondissement a déposé cinq demandes de subvention totalisant plus de 1,2M$ au gouvernement du Québec afin de réaménager six intersections, soit cinq situées sur l’avenue Laurier Est et une située sur l’avenue Marie-Anne Est, indiquent des documents décisionnels présentés lundi pendant la séance du conseil d’arrondissement. L’aménagement des rues Saint-André et Saint-Cuthbert sera également revu afin de réduire la vitesse de circulation des véhicules sur celles-ci, tout en donnant plus d’espace aux piétons.

«Ce qui est intéressant de constater, c’est que ces mesures-là, ça a un effet bénéfique, même dans la diminution du nombre de collisions entre automobiles», a affirmé à Métro la conseillère associée au développement durable et aux transports actifs au comité exécutif de la Ville de Montréal, Marianne Giguère.

Parmi les aménagements prévus à ces endroits, les documents décisionnels de l’arrondissement font notamment état de saillies de trottoir, d’une réduction de la largeur de la chaussée et d’un élargissement des trottoirs pour pouvoir y planter des arbres.

Moins vite
L’arrondissement espère que le réaménagement des rues Saint-André et Saint-Cuthbert permettra de ralentir les automobilistes, qui ne respectent pas toujours la limite de vitesse de 30 km/heure sur celles-ci.

«Quand la rue est très large, c’est très difficile pour un automobiliste de respecter une limite de 30 km/heure. Plus une rue est large, plus on est enclin à accélérer. Plus une rue est rétrécie, plus les voitures ralentissent», a expliqué l’élue de Projet Montréal dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

Les demandes de subvention de l’arrondissement concernent le Fonds de la sécurité routière, qui vise à soutenir des projets mis en place par des municipalités ayant pour but d’augmenter la sécurité des usagers vulnérables de la route. Les villes ont jusqu’au 31 mars pour présenter leurs demandes de soutien financier à Québec.

L’aide financière accordée par projet peut atteindre un maximum de 350 000$, sans toutefois dépasser la moitié de la valeur de celui-ci. Ainsi, l’arrondissement espère recevoir plus de 1,2 M$ pour l’ensemble des cinq demandes de subvention envoyées.

Lundi, la Ville de Montréal a présenté son plan d’action concernant l’application de l’approche Vision Zéro. Celui-ci vise à réduire au maximum le nombre de blessés graves et de morts sur les routes de la métropole par le biais d’aménagements plus sécuritaires pour les piétons et les cyclistes ainsi qu’une réduction de la limite de vitesse sur les rues résidentielles et certaines artères routières.

«C’est perçu comme une certaine fatalité le fait que le réseau routier soit le théâtre de décès ou de blessés graves. Le fait de conscientiser, d’amener l’enjeu [de la sécurité routière] sur la place publique, ça peut assez rapidement faire une différence», a déclaré Mme Giguère.

Articles similaires

Commentaires 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Ashley R

    J’espère sincèrement que ce sera refusé. Il y a un moment il va falloir remettre Projet Montréal sur terre. Si personne ne respect le 30 km/h c’est que dès le début la méthode est mauvaise. Tu peux refaire ta rue, ça roulera pas moins vite si de base c’est une rue artérielle ou collectrice. Au pire ça va déplacer le problème sur une autre rue et ainsi de suite jusqu’à écoeurer les plus résistants qui vont rejoindre la longue liste de ceux qui boycott Montréal purement et simplement.

    • fliflipoune

      C’est complètement faux. Il est prouvé que les aménagements vont influencer la vitesse de conduite. Ici, on parle justement de faire respecter 30 km/h sur une rue locale et sur les abords des écoles par une configuration physique.

      Et pourquoi Québec refuserait? C’est un programme qui est fait EXACTEMENT pour ça. Québec va dire non à subventionner ce à quoi le programme sert?

      Et si le trafic va sur la rue d’à côté… Ben tu vas juste faire pareil là aussi. Le Plateau n’est pas infini. Éventuellement toutes les rues vont y passer.

      D’ailleurs, les gens préfèrent vivre dans un quartier sécuritaire. Le Plateau n’a aucun logement vacant, et les familles reviennent depuis que Ferrandez rend le quartier habitable, plutôt qu’une piste de course. Alors la théorie des gens qui vont partir quand il se passe très exactement le contraire… C’est non prouvé.

      • Ashley R

        C’est un quartier central, bien sur que y a pas de logement vacant, d’ailleurs ce problème est le même sur l’ensemble de la CMM. C’est pas parce que St Luc s’amuse à faire chier les automobilistes que les gens viennent s’y installer et surtout par plaisir.
        De plus la moitié sont des air bnb et autres hotel déguisé. Les commerçant sont en faillite au 4 mois par exemple, St Denis est un quartier fantôme par rapport à ce qu’il a été et le quartier est devenu encore plus plate au fil des ans. Derrière annonce de ce maire complétement allumé : Interdire les foodtruck après avoir voulu transformer les bornes incendies en fontaine d’eau pour boire.
        Si tu veux un exemple va au jardins botanique au niveau de Viau, malgré une limite de 30 et tout les aménagements possible, PERSONNE ne roule à moins de 45. Pourquoi ? parce que c’est une AVENUE, un moment donné tsais au début on mettais de l’effort à ralentir sur certaines portions, c’est cohérent, mais rendu l’effet se dissipe pis dans la tête c’est hey fuck off. Pis t’arrête de te faire chier avec les panneaux pis tu roules sur une constante de 50. Ce qui n’entraine aucun point si jamais un policier t’arrête si d’ailleurs il t’arrête. Ce qui n’est jamais arrivé en 5 ans de nos respect constant des limitations de vitesse. Et j’en ai croisé pas mal sans ralentir.

  • fliflipoune

    La vie est plus pourrie, mais la croissance démographique est record pour le quartier depuis 20 ans, comme le retour des familles, le prix des maisons et l’occupation des logements.
    Et les gens ont la vie pourries… En votant 3 fois pour lui, à chaque fois avec un pourcentage plus élevé.
    Ouais… non.

  • Sébastien T

    Malgré des progrès importants, la sécurité des piétons n’est pas un acquis et il faut continuer de verdir les rues et les sécuriser pour les piétons, cyclistes et automobilistes. Une rue conviviale et bien aménagé aura un effet beaucoup plus efficace sur la vitesse qu’un panneau de signalisation.