Actualités

Consultation sur le Publisac: les 15 000 signatures nécessaires recueillies en moins d’une semaine

Consultation sur le Publisac: les 15 000 signatures nécessaires recueillies en moins d’une semaine
Photo: Josie Desmarais

La pétition initiée par le citoyen Charles Montpetit aura obtenu en moins d’une semaine les 15 000 signatures requises pour justifier la tenue d’une consultation publique sur l’encadrement de la distribution des circulaires à Montréal.

«Pour moi, ça indique à quel point la population de Montréal tient ça à coeur. Je suis certain que ça va servir de preuve concluante pour que les élus s’attardent à ce dossier-là. C’est pas mal clair que c’est un sujet qui va devoir être pris au sérieux», a affirmé mardi M. Montpetit à Métro. Ce dernier est appuyé par plusieurs organismes environnementaux dans cette démarche.

La pétition réclame que le règlement municipal concernant la distribution de circulaires soit amendé afin que le Publisac soit seulement distribué à la porte des résidences où aura été collé un logo représentant une circulaire entourée d’un cercle bleu.

M. Montpetit, qui est à l’origine de la page Facebook Antipublisac, demande également que le sac de plastique des circulaires soit remplacé par un matériel qui peut être recyclé, comme du papier. Les signataires de la pétition demandent par ailleurs que la Ville applique les amendes prévues lorsque des articles publicitaires sont distribués à la porte de propriétés où une affiche indique le refus de recevoir ceux-ci.

«Il faut que la Ville fasse sa part. On ne peut pas simplement dire aux entreprises de bien se comporter. On ne réussira pas à abolir le gaspillage si on n’applique pas des amendes pour faire respecter le règlement.» -Charles Montpetit

Mémoires
En attendant que la Ville de Montréal décide du moment de la tenue de cette consultation publique, Charles Montpetit compte rédiger un mémoire et inciter des représentants de divers organismes, notamment Greenpeace et Équiterre, à faire de même. Le citoyen espère d’ailleurs que des représentants de ces organismes s’assoiront à ces côtés pendant cette consultation.

«Nous avons appuyé cette démarche et nous allons continuer à l’appuyer. C’est certain que pendant la consultation, nous allons faire quelque chose», a dit à Métro Agnès Le Rouzic, porte-parole de la campagne Océans et Plastique de Greenpeace Canada, qui a noté au passage que l’application des demandes de la pétition permettrait de mettre fin à l’usage, chaque semaine, de 900 000 sacs de plastique dans la métropole.

«Ça va avoir un impact non-négligeable», a-t-elle ajouté, précisant que les détails de la participation de l’organisation à cette consultation doivent encore être déterminés.

« Nous serons heureux de participer aux consultations et d’apporter notre point de vue sur la réduction à la source et la consommation responsable, en abordant d’autres changements évidents et nécessaires à l’échelle de la province. » -Colleen Thorpe, directrice des programmes éducatifs d’Équiterre

TC Transcontinental, qui gère la distribution des publisacs, prendra également part à cette consultation afin de défendre son produit, qui est distribué dans 3,5 millions de foyers dans la province.

Selon l’entreprise, le modèle proposé par Charles Montpetit «ne serait pas viable» en raison «de sa complexité et des coûts prohibitifs qu’il engendrerait».

«Les ménages québécois seraient ainsi privés d’un produit géré de façon responsable sur le plan environnemental et apprécié par la très grande majorité d’entre eux pour faire des économies, s’informer de divers services locaux, ainsi que recevoir leur hebdo», a réagi la semaine dernière dans un communiqué le président et chef de la direction de l’entreprise, François Olivier.

 

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • dion jean jacques

    je suis POUR les Publisacs . il m,est tres utile .