Actualités

Création d’un assistant-enseignant virtuel au Collège Sainte-Anne de Lachine

Création d’un assistant-enseignant virtuel au Collège Sainte-Anne de Lachine
Photo: Gracieuseté – Collège Sainte-Anne

Un nouveau projet pédagogique est lancé par le Collège Saint-Anne de Lachine et mené par l’enseignant de chimie David Levan. Encore au stade d’élaboration, l’assistant-enseignant virtuel offrira un soutien aux élèves lors de résolutions de problèmes et les aidera à structurer leur pensée.

Le projet, qui prendra la forme d’une application mobile, est inspiré des assistants virtuels de Google et d’Apple ainsi que des programmes d’intelligence artificielle chatbot qui simulent des conversations sur le web et les réseaux sociaux.

Les élèves disposeront donc d’une version miniature d’un enseignant, accessible sur téléphone cellulaire ou sur ordinateur portable, qui les guidera dans leurs problèmes de chimie, sans toutefois leur donner les réponses.

«Parfois, ils ont simplement besoin d’un petit coup de pouce pour concrétiser leur pensée», indique David Levan.

L’enseignant, qui favorise une approche pratique, encourage toujours ses élèves à réfléchir par eux-mêmes. Pour lui, son rôle est avant tout de favoriser leur développement et de trouver les outils nécessaires pour les rendre autonomes.

L’assistant permettra également de recueillir et d’organiser des données ciblant les lacunes communes dans le but de rendre la tâche d’enseignement plus efficace. Les élèves ont aussi été sondés pour savoir ce qu’ils aimeraient retrouver dans l’application. Des fonctionnalités telles que des alarmes et rappels en lien avec les remises de travaux et examens pourraient être ajoutées.

M. Levan espère tester une première version d’ici la fin de l’année scolaire pour lancer l’assistant virtuel dès la prochaine rentrée.

Implication

En fonction au collège de Saint-Anne depuis deux ans, David Levan est motivé par l’innovation. Le bachelier en chimie et détenteur d’une maitrise en pédagogie a eu l’idée de l’assistant-enseignant virtuel à l’automne. Cherchant toujours des moyens d’être plus disponible auprès de ses élèves, il a pensé à cette idée dans le but de ne jamais les laisser sans ressource.

Même si ce projet s’inscrit dans la vision de l’intelligence artificielle, M. Levan a la certitude que celui-ci ne remplacera pas le rôle des enseignants. «L’interaction humaine restera toujours la plus importante», soutient-il.

L’enseignant contrôlera les théories intégrées au programme. La conception se fera quant à elle en collaboration avec l’organisation APPRENTX, qui oeuvre depuis 20 ans dans les technologies et l’apprentissage.

Les tests seront d’abord faits auprès de classes de chimie du collège, à titre de projet pilote. Si tout se passe bien, l’établissement pourrait adapter le prototype aux autres matières.

Prôner l’innovation

Le projet de création d’assistant-enseignant reflète la vision innovatrice du Collège Sainte-Anne, qui est de promouvoir l’utilisation saine de la technologie dans les apprentissages. Il sera notamment rendu possible grâce au Fonds d’innovation et de dépassement pédagogique de la Fondation Sainte-Anne. Celui-ci permet chaque année la réalisation de projets proposés par les enseignants de l’établissement.

Le Fonds existe grâce aux participants du Défi du PDG, un défi à caractère sportif. L’an dernier, près de 100 000$ en bourses avaient été amassés durant la marche faite à travers la vallée du Drâa dans le désert marocain.