Actualités

Projet de loi sur la laïcité: l’opposition réclame du «leadership» à Valérie Plante

Projet de loi sur la laïcité: l’opposition réclame du «leadership» à Valérie Plante
Photo: Josie Desmarais/Métro

Alors que Québec s’apprête à déposer son projet de loi sur la laïcité, l’opposition officielle à l’hôtel de ville demande à la mairesse de Montréal, Valérie Plante, de faire preuve de «leadership» afin d’éviter que des employés de la fonction publique de la métropole ne soient affectés par cette décision du gouvernement Legault.

Les détails du projet de loi, qui sera présenté jeudi, demeurent inconnus. Le gouvernement caquiste a toutefois affirmé à maintes reprises depuis la dernière campagne électorale qu’il entend interdire «le port de signes religieux au personnel en position d’autorité, ce qui inclut les enseignants», comme le mentionne sa plateforme électorale.

«Je pense qu’on est bien au-delà de la spéculation. On ne parle pas exactement d’une virgule ou d’un tiret. On parle de l’engagement qu’a pris le gouvernement caquiste dans sa plateforme. Il n’y a pas de surprise sur le fait que quelqu’un qui aura un élément religieux sera interdit aux postes en position d’autorité», a affirmé M. Perez mardi pendant la séance du conseil municipal.

Ce dernier s’inquiète d’ailleurs quant à la possibilité que des personnes qualifiées ne puissent travailler au sein du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) parce qu’elles portent un signe religieux ostentatoire. 

À l’heure actuelle, aucune demande d’accommodement raisonnable n’a été effectuée à l’égard du SPVM, a toutefois précisé la responsable de la sécurité publique à la Ville de Montréal, Nathalie Goulet.

«En tant que mairesse de la métropole, la population doit s’attendre à ce qu’elle fasse preuve de leadership dans cet enjeu-là afin de défendre les droits fondamentaux que nous partageons tous.» -Lionel Perez, chef de l’opposition officielle et du parti Ensemble Montréal

Trop tôt
En réaction, la mairesse de Montréal s’est montrée prudente, indiquant qu’elle se prononcera sur le projet de loi une fois qu’il sera présenté officiellement par Québec.

«S’il y a une chose sur laquelle on peut tous être d’accord, c’est que de sauter aux conclusions sur un projet de loi hypothétique, ce n’est pas une bonne idée», a-t-elle réagi.

La mairesse a toutefois réitéré l’importance pour elle que tous les citoyens, «peu importe ce qu’ils portent», puissent recevoir et donnés des services de la Ville. 

«Nous allons continuer de défendre le droit des citoyens à obtenir les services auxquels ils ont droit», a-t-elle ajouté. 

Commentaires 12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Ren

    Pas de signes religieux au travail. C’est clair ?

    • Victoire en 1945!

      Sinon tu vas faire quoi? tu vas nous retourner notre société comme l’Allemagne 1933? !

      Si tu ne respectes pas nos valeurs, nos lois et notre charte de droits et liberté, ben débarque, va vivre avec Ton gourou Le Pen ou poutine en russie. ils vont t’accommoder.

    • Monet Hyacinthe

      allez le dire à Legault, il n’a aucun problème avec le crucifix de l’assemblée nationale, ni avec les écoles catholiques privées (financées à 60% par l’argent public) avec des enseignants portant des vêtements religieux et enseignant la religion. Bien sûr, ce sont des symboles catholiques, donc ça va pour lui. Cela fait partie de notre patri-moine …

      « la laïcité » n’est utilisée que sur les minorités, sa « laïcité » ( Ce qui n’a rien à voir avec une vraie définition de la laïcité) est un euphémisme pour inquisition, contre les minorités, pour préparer le terrain à la séparation. Car il croit religieusement au discours de Parizeau de 95. Gilles Duceppe l’avait bien vu venir, il savait que c’est séparatiste avec un agenda caché.

  • Christiane Gervais

    Valérie Plante administre une ville, elle n’est pas la première ministre de la 11e province appelée Montréal.

    Elle n’a pas le pouvoir de faire ou changer des lois qui touchent l’ensemble des Québécois même pour les beaux yeux des fondamentalistes religieux, politico-religieux et autres anti-laïcité.

  • andré boivin

    Ya pas problèmes , ya pas de racistes et islamophobes au Québec hi hi i et j imagine que les gens des premières nations regrettent fortement de ne pas avoir mis au poteau tous ces maudits français! dont le chef a débarqué de son bateau avec une croix à la mains et une bouteille d eau de vie dans le dos qui a anéanti toutes volonté de se défendre SALAM ALIKOUM

    • Victoire en 1945!

      « Il n’y a pas de racistes au Québec. »

      Il suffit de suivre tes interventions dans ce journal, sous les articles de Dalila Awada, Judith Lussier, Frédéric Berard, Carla Beauvais, Sylvain Menard, des articles de presse sur des personnages racistes, misogynes, extrémistes de droite et ben ben ben d’ autres, pour des exemples à la pelle…!!

    • André Boivin

      hei! le pic tes écrits sont là !! et je voudrais bien te répondre par ton nom mais hélas je dois le dire à un pseudo !

  • Robert Henri

    C’était dans la plateforme de la CAQ et ils ont été élus. Il est donc légitime qu’ils le fassent. Ce qui est demandé à la mairesse c’est de défier la loi, de luis désobéir. Il n’y aura donc qu’à la mettre à l’amende. C’est une citoyenne comme les autres devant la loi.

    • Victoire en 1945!

      « C’était dans la plateforme de la CAQ  »

      Oui je suis d’accord, elle représente PARFAITMENT l’idéologie et la plateforme de la CAQ!!!

      Merci de nous le rappeler!

  • Victoire en 1945!

    Non ce n’est pas la laïcité, c’est le stalinisme…
    Incapable de comprendre la définition de la laïcité, et il la brandit comme un drapeau partout…
    Pathétique, c’est ce qui arrive quand on coupe dans l’éducation.

  • Monet Hyacinthe

    RESPECTEZ-les, c’est un pays libre. Ils ont le DROIT de s’habiller comme ils le veulent.

    Je ne savais pas que le secteur privé fait partie de l’État.

    Lorsqu’on déforme et tordre la définition de la laïcité, ça donne 1001 définitions. Bientôt, tout le monde créera sa propre définition de la laïcité. Mais la laïcité est déjà implantée à 100% dans notre état… Mais grâce à des politiciens maladroits d’extrême droite, on essaye par tous les moyens de nous faire croire le contraire pour des raisons de racisme et d’électoralisme. Et voici le résultat, le chaos, et ce n’est que le début… Philippe Couillard avait raison sur Legault, ce sera des périodes d’instabilité, perturbations et de bouleversements sociaux et économiques sous son autorité. les rats d’extrême droite sortiront des égouts en vigueur. .. Nous avons déjà un échantillon

  • Jocelyn Marquis et Claudette Larochelle

    J approuve M François Legeault avec son projet sur la laïcité et espère que la majorités des Québécois sont conscient de l importance de ce projet