Actualités

Inondations: Montréal lève l’état d’urgence

Inondations: Montréal lève l’état d’urgence
Photo: La Presse canadienne

La Ville de Montréal a officiellement levé l’état d’urgence sur les inondations mercredi, estimant que la baisse du niveau des eaux lui donne «une certaine marge de manœuvre» pour intervenir, sans pour autant «baisser sa garde ou sa vigilance» sur le terrain.

«Ce n’est pas une décision qu’on prend à la légère, a convenu mercredi la mairesse de Montréal, Valérie Plante, en séance du comité exécutif. On a pris le temps d’évaluer toutes les données, et on continue de suivre la situation d’heure en heure, de jour en jour.»

C’est que les conséquences associées à la météo ont finalement eu moins d’impact que prévu, d’après la chef de Projet Montréal. «Avec le beau temps, on s’en est bien sortis finalement, a-t-elle expliqué. On craignait que ça fasse augmenter la fonte des glaces et donc le niveau de l’eau, mais ça s’est bien passé.»

Le tout «donne une marge de manœuvre suffisante» à la Ville pour lever l’état d’urgence, d’après Mme Plante, qui dit vouloir envoyer un message fort à la population malgré tout.

«Ça ne veut pas dire que tout d’un coup les services vont disparaître, a-t-elle assuré. Avant l’état d’urgence, il y avait toujours une veille, un niveau d’intervention maximum. Ça va continuer. Les analyses de la sécurité publique seront encore là. Les employés de la Ville et les élus seront encore présents.»

En somme, lever l’état d’urgence ne veut en rien dire que Montréal baisse sa garde ou sa vigilance, d’après la mairesse Plante, qui assure que toutes les équipes seront encore très actives sur le territoire.

«On va se souhaiter que ça continue comme ça, a-t-elle dit en parlant de la situation des eaux dans la région métropolitaine. On regarde ça de très près, mais c’est de bonne augure.»

La semaine dernière, Montréal avait avancé qu’un appel aux bénévoles pour nettoyer les berges sera lancé prochainement pour assurer le nettoyage des berges. 

Hier, le chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM), Martin Guilbault, a toutefois expliqué à Métro que la situation n’est pas encore totalement contrôlée. «Ce qu’il est important de comprendre, c’est que la situation n’est pas réglée, a-t-il rappelé. Les digues sont encore là, il y a encore des gens qui n’ont pas accès à leur maison, il y a toujours des résidences qui sont évacuées. Il y a toujours un travail de vigilance qui est nécessaire.»

À l’heure actuelle, quelque 96 résidences dans Pierrefonds-Roxboro et sur l’Île-Bizard sont évacuées, mais 138 foyers sont toujours inondés à l’échelle de l’agglomération.

Même si le nombre de résidences évacuées est demeuré «stable» dans les derniers jours, les personnes évacuées devront encore patienter avant de réintégrer leur maison alors que des averses sont prévues jeudi et vendredi.