Actualités
11:14 1 mai 2019 | mise à jour le: 2 mai 2019 à 09:39

Inondations à Montréal: «Le pire est derrière nous»

Inondations à Montréal: «Le pire est derrière nous»
Photo: Ryan Remiorz/La Presse canadienne

Alors que la crue printanière semble vouloir s’essouffler à Montréal, la Ville lancera bientôt un appel aux bénévoles afin de venir épauler les employés municipaux qui seront chargés de nettoyer les berges de l’île.

«On croise les doigts, mais je pense qu’on peut dire que le pire est derrière nous», a affirmé mercredi matin la mairesse de Montréal, Valérie Plante, pendant la séance du comité exécutif. 

Si les condition climatiques entraînent une diminution du niveau de l’eau dans la rivière des Prairies, la Ville fera prochainement appel à des bénévoles pour aider les cols bleus à retirer les sacs de sable qui ont permis jusqu’à maintenant d’éviter à de nombreuses résidences riveraines d’être inondées, entre autres dans les arrondissements de Pierrefonds-Roxboro et d’Ahuntsic-Cartierville

«On s’est préparés en amont en prévision des inondations, mais l’opération nettoyage demande aussi des effectifs, des bénévoles également, alors je ferai éventuellement un appel à tous», a dit Mme Plante. 

La mairesse de Montréal a par ailleurs appelé les citoyens des secteurs touchés à être «particulièrement patients» dans les prochaines semaines alors que les opérations de nettoyage des berges pourraient ralentir le ménage du printemps réalisé annuellement par les arrondissements. Celui-ci implique notamment le nettoyage des rues et des trottoirs.

«S’il y en a qui veulent donner un coup de main par une belle journée pour venir enlever des poches de sable, ce serait très apprécié.» -Valérie Plante, mairesse de Montréal

État d’urgence
Le bilan des inondations pour l’agglomération de Montréal a légèrement grimpé mercredi alors que 147 résidences sont maintenant inondées, soit 13 de plus qu’hier. Selon un bilan d’Urgence Québec mis à jour ce matin, 248 personnes demeurant principalement sur l’Île-Bizard et dans le quartier Pierrefonds ont été évacuées jusqu’à maintenant.

«Il faut rester vigilants. On n’est pas à l’abris d’une digue qui pourrait être défaillante», a précisé Mme Plante, qui a assuré que ces structures temporaires continuent de faire l’objet d’une surveillance continue. 

Les élus du conseil municipal devront d’ailleurs trancher vendredi si l’état d’urgence, qui a été prolongé dimanche à Montréal, doit être de nouveau reconduit.

«Il y a encore des risques. Nous, on suit la situation de près. On serait prêts à considérer une prolongation supplémentaire [de l’état d’urgence] si la situation perdure», a d’ailleurs déclaré mercredi le chef d’Ensemble Montréal, Lionel Perez, en marge d’une conférence de presse. 

Dans l’ensemble de la province, plus de 10 470 personnes sont toujours évacuées, tandis qu’environ 7000 maisons sont inondées.

Articles similaires